Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 07:52

En chemin aujourd'hui pour étoffer votre vocabulaire1

 

En effet, comme des dizaines de lecteurs du journal Chunichi de ce matin, je suis allée visiter Dôdan-tei, どうだん亭 une vieille maison traditionnelle qui se trouve dans mon quartier et est ouverte au public pendant une semaine au printemps et également en automne.

dodan-tei-entree.jpgA Dôdan-tei, ce ne sont pas les érables les héros du jour mais les 'dôdan-tsutsuji', une variété d'azalées ('tsutsuji' pour le japonais) aux fleurs en clochettes blanches, quelquefois roses, et dont le feuillage s'enflamme en cette saison. Des 'andromèdes campanulées', autrement dit une des nombreuses éricacées (famille des bruyères) que l'on trouve sous des cieux qui vont de l'Indochine à l'Himalaya.

dodan-tei-entree-7.jpg

Dôdan-tei est classé au patrimoine national. Cette maison a été construite en 1723 à Gifu pour servir de résidence secondaire à une riche famille de commerçants en céramique, les Asai (un nom de famille que l'on retrouve partout dans le quartier). C'était à l'origine une maison au toit de chaume soutenu par des arbalétriers, construite dans un style qu'on appelle en japonais le 'gasshô zukuri', littéralement 'structure aux mains jointes'.

dodan-tei-parking-2.jpgdodan-tei-parking-4.jpgdodan-tei-parking-5.jpgCôté parking le jardin explose!

En l'an 17 de Shôwa, la famille a fait transporter et reconstruire la maison à quelque pas de son emplacement actuel; elle se dressait sur 3 niveaux (le troisième niveau est celui qui se trouve normalement juste sous le toit dans le gasshô zukuri) et en l'an 42 de Shôwa ( 1967) elle a trouvé sa place définitive avec un étage en moins. Elle est maintenant la propriété de la ville d'Owari-Asahi qui s'en sert dans des buts éducatifs et il suffit de faire une demande au bureau concerné pour pouvoir l'utiliser. C'est un endroit idéal pour organiser des cérémonies du thé. La ville s'en réserve l'usage au printemps pendant la période de floraison des andromèdes puis en automne quand leur feuillage prend des couleurs brûlantes.

  dodan-tei-entree-3.jpg

  En route pour la visite, au sommet de l'escalier pavé nous attendent déjà des merveilles de couleurs:

dodan-tei-entree-2.jpgdodan-tei-entree-4.jpg

dodan-tei-entree-5.jpgdodan-tei-entree-6.jpgA l'intérieur, plusieurs petites pièces, dont une salle pour le thé; les murs sont décorés de calligraphie et ici et là sont posées des oeuvres en céramique d'une grande qualité.

dodan-tei-interieur.jpg

dodan-tei-interieur-8.jpgdodan-tei-interieur-7.jpgdodan-tei-interieur-6.jpg

dodan-tei-interieur-2.jpgdodan-tei-interieur-3.jpgdodan-tei-interieur-5.jpgdodan-tei-interieur-4.jpgdodan-tei-fenetre.jpg

dodan-tei-fenetre-2.jpg

Du salon, on peut admirer le jardin: le contraste avec les andromèdes, c'est la mousse 'polytrichum juniperum', 'sugi-goke' en japonais, qui l'opère

dodan-tei-jardin.jpgdodan-tei-jardin-2.jpgdodan-tei-jardin-3.jpgJuste derrière Dôdan-tei se trouve un des sanctuaires de l'organisation religieuse Tenri. Si vous vous rappelez, c'est là que sont hébergés chaque année les lutteurs de Ônomatsubeya.

A l'occasion de l'ouverture au public de Dôdan-tei, Tenri accueillait aussi les visiteurs qui le désiraient.

tenri-batiment.jpgtenri-batiment-2.jpgtenri-batiment-4.jpg

tenri-batiment-3.jpgShishi (le koma-inu des sanctuaires shintô) et dragon ornent le haut des piliers du portail d'entrée.

tenri-jardin-2.jpgtenri-jardin.jpgUne belle promenade en agréable compagnie, ponctuée de charmantes conversations avec de nombreux visiteurs croisés en chemin dont un adorable grand-père qui nous a donné plein de détails pour rendre notre rapide visite du sanctuaire Tenri très intéressante.

Repost 0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 10:39

En ce moment, et jusqu'à dimanche, se tient au Aichi Geitjutsu Center la 65ème exposition de l'association de peinture occidentale Shigenkai.

 

Cette exposition itinérante présente 164 tableaux de peintres originaires de tout le Japon et j'y suis allée pour voir, entre autres, le tableau de mon professeur de dessin, Monsieur Kosegaki.

sensei-juin-2012

shigenkai-2012-1shigenkai-2012-1-detail

Et voilà ma petite sélection:

shigenkai-2012-2

shigenkai-2012-3

shigenkai-2012-4

shigenkai-2012-5

shigenkai-2012-6

shigenkai-2012-6-detail1

shigenkai-2012-6-detail2

 

shigenkai-2012-7

shigenkai-2012-7-detail

shigenkai-2012-8

shigenkai-2012-9

 

shigenkai-2012-10

shigenkai-2012-11

 

shigenkai-2012-12

shigenkai-2012-12-detail

Repost 0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 07:44

Le temps est gris et froid, mais grâce à l'envie de rendre visite à une amie qui fait une exposition de ses oeuvres dans une boutique-galerie de Seto, je suis partie me balader dans la galerie marchande dont j'ai déjà eu l'ocasion de parler sur ce blog.

seto-magasins.jpg

Seto, à une quinzaine kilomètres de chez moi, présente encore des scènes de vie  vieillottes et charmantes tout en s'étant beaucoup rénovée et en essayant de promouvoir de manière attrayante ses arts traditionnels comme la céramique et le travail du verre.

seto-tezukuri.jpg

galerie-kawarabanya.jpgMe voici donc découvrant Kawarabanya, かわらばん屋, une vieille maison retapée et transformée en un lieu d'expo-vente pour un certain nombre de céramistes et d'artistes qui travaillent le verre; on peut y déguster une boisson chaude ou froide tout en se laissant tenter par les jolis objets exposés.

galerie-dispay.jpg


galerie-animaux-2.jpg

C'est au premier étage sous de grosses poutres apparentes que se tient l'expo DADA WORLD .

galerie-grenier.jpg

galerie-horloge.jpg

galerie-lumiere.jpg

lampe-plafond.jpg

Sous les luminaires de la galerie marchande on est à l'abri de la pluie et le regard est attiré de part en part par les maneki-neko qui décorent les devantures des boutiques.

manekineko-1.jpg

Les haricots nouveaux de l'an 23 de l'ère Heisei sont là!!!!

haricots-nouveaux.jpg

 

manekineko-2.jpgmanekineko-3.jpg

manekineko-4

Chez le primeur, on avait préparé des pousses de bambou...il n'y a plus qu'à les déguster après les avoir dépiauter:

bambous.jpg

En reprenant le chemin vers la rivière il y a ce café-restaurant qui propose des déjeuners sympas:

cafe-resto.jpg

A l'arrière on a essayé d'égayer la grisaille d'un parking:figurines.jpgfigurines-2.jpgfigurines-3.jpgfigurines-4.jpgfigurines-5.jpgUn petit tour chez le pâtissier:

seto-gawa-manju.jpgmanju-3.jpg

patissier.jpgescalier.jpg

manju.JPG

manju et monaka....tous les deux fourrés à la pâte de haricots rouges, passée au tamis pour les manju et seulement écrasée pour les monaka qui étaient délicieux; la coque en gaufrette avait un goût malté qui mettait en valeur la pâte d'azuki sucrée jusque ce quil faut.

manju-4.jpgmonaca-2.jpgmonaca-int.jpgJe crois que je vais vous donner rendez-vous à nouveau à Seto dans 2 ou 3 semaines, pour la visite des animations réalisées en préparation à la fête des petites filles, Hina-Matsuri le 3 mars.

Et n'oubliez pas que c'est la saison des narcisses!

narcisse-2.jpg

grenouille-copie-1.JPG

Repost 0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 13:10

Ainsi était sous-titrée l'exposition consacrée à NAKAMURA Masayoshi organisée au Musée Municipal de Nagoya en fin d'année 2011.

nakamura.jpg

Cet artiste d' Aichi, mort en 1977 à 53 ans  est connu dans le monde du Nihon-ga pour son originalité et son esprit innovateur. Au cours de sa carrière d'une trentaine d'années, entièrement fidèle au nihon-ga, il a eu à coeur d'essayer de créer des liens avec d'autres techniques telles que l'aquarelle dans le traitement de la transparence, ou la peinture à l'huile en incluant le couteau parmi ses instruments de prédilection.

nakamura-maison-toyohashi1946.jpgMaison de Toyohashi-1946

nakamura-montagne-2.jpgPaysage de montagne - 1964

nakamura-hi-1969.jpgLe jour- 1969

nakamura-montagnes-1969.jpgMontagnes- 1969

nakamura-bosatsu.jpgnakamura-bosatsu-1974.jpgBosatsu-1974

Une des oeuvres très connues de NAKAMURA est celle-ci:

nakamura-fillette-1951.jpgKûka - 1951

J'ai adoré ce sujet:

nakamura-1951-ame-lumiere.jpgL'esprit de la lumière - 1951

De santé fragile, NAKAMURA a, tout au long de sa vie d'artiste, peint un certain nombre d'auto-portraits qui reflètent certainement ses souffrances physiques et mentales:

nakamura-nevrose-1954.jpgNévrose - 1954

Son oeuvre, dans laquelle reviennent des paysages et des divinités religieuses traditionnelles, s'organise autour d'un certain nombre de thèmes évolutifs; les maïko et leurs faces cachées, les relations charnelles homme-femme, des nus de femmes, des paysages urbains, des clowns et autres portraits de visage, des fleurs...

nakamura-onna-1957-58-59.jpgFemmes en kimono - 1957 - 1958 - 1959

nakamura-maiko-1962.jpgMaïko - 1962

nakamura-maiko-1963.jpgMaïko - 1963

nakamura-maiko-1965.jpgMaïko - 1965

nakamura-maiko-1966.jpgMaïko-1966

nakamura-maiko-1968.jpgMaïko - 1968

nakamura-maiko-1973.jpgMaïko - 1973

nakamura-maiko-1974.jpgMaïko - 1974

nakamura-bara.jpgAnémones - 1962

nakamura-cosmos-1962.jpgCosmos - 1962

nakamura-otoko-1963.jpgHomme - 1963

Le musée avait fait une installation de toute une série de 'visages', parmi lesquels ces clowns qu'il affectionnait:

nakamura-mur-clown.jpg

Il y a quelques années j'avais admiré une exposition des oeuvres de Niki de Saint-Phalle dans ce même musée et j'ai trouvé que certaines oeuvres de NAKAMURA me ramenait à cette autre artiste, un lien ténu probablement et une impression toute personnelle....les couleurs , les formes des maïko....

 

J'espère que pour de prochaines expositions le musée reverra entièrement son système d'éclairage et ses techniques d'exposition. Les lumières dirigées directement sur les verres protecteurs de nombreux tableaux obstruaient complètement la vue et c'était vraiment dommage. Mais, à part ce désagrément, j'ai été fascinée par ce peintre et je compte bien essayer de revoir certains tableaux dans d'autres musées de la région.


Repost 0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 01:29

Hier je vous ai fait admirer des compositions très classiques;en voici quelques autres:

seika-6

seika-7.jpg

seika-8.jpg

seika-9.jpg

Mais l'école shôgetsudô koryû comme la plupart des arts traditionnels japonias est en évolution constante, basée sur la recherche d' équilibres innovants et aussi l'introduction régulière d'éléments végétaux nouveaux. Les installations de grande taille sont en général réalisées par 2 ou 3 personnes.

actuel-1.jpg

actuel-2.jpg

actuel-3-1.jpg

actuel-4.jpg

actuel-5.jpg

actuel-6.jpg

actuel-7.jpg

actuel-8.jpg

actuel-9.jpg

 

actuel-10.jpg

actuel-11.jpg

actuel-12.jpg

actuel-13.jpg

actuel-14.jpg

En l'honneur de l'équipe féminine de football qui a gagné la coupe du monde!

actuel-15.jpg

actuel-16.jpg

actuel-17.jpg

actuel-18.jpg

actuel-19.jpg

Ryûreika:

ryureika-1.jpg

ryureika-2.jpg

ryureika-3.jpg

 

Les installations ont changé aujourd'hui et seront renouvellées dimanche......très tentant d'y retourner!

Repost 0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 13:35

松月堂 古流

Cette école  fête cette année ses 250 ans et le grand magasin Meitetsu présente, jusqu'au 12 septembre et en 3 groupes différents, 450 arrangements floraux et installations réalisés par les élèves et les professeurs.

L'enseignement a, en son coeur, la maîtrise du 'seika', ou régle des trois lignes maitresses: le ciel, la terre et l'homme.

seika-1.jpg

seika-1-2

seika-2.jpg

seika-2-2

seika-3

seika-4

seika-5

 

Dans l'école shôgetsudô koryû le 'seika'  incorpore la théorie du Yin et du Yang et la connaissance des 5 éléments qui forme l'univers: le bois, le feu, la terre, le métal et l'eau, autant d'éléments qui sont liés par les pouvoirs reproductifs mais aussi annihilateurs qu'ils ont les uns envers les autres. Ces 5 éléments se positionnent en couples avec les 4 saisons (bois-printemps; feu-été; métal-automne; eau-hiver), ce qui laisse la terre au milieu, en arbitre. Chaque élément a aussi toute une série de correspondances dans des domaines variés, les directions géographiques, les couleurs, les goûts, les émotions etc....

L'école shôgetsudô koryû se base sur une observation rigoureuse de la nature et s'efforce d'en rendre une impression encore plus belle dans ses arrangements et ses installations. C'est pourquoi on peut utiliser des végétaux qui garde la trace de leur combat avec les éléments naturels:

feuilles-mangees

feuilles-jaunies

hortensia.jpg

hortensia-2.jpg

Tout en préservant les traditions de l'école, ses adeptes produisent aussi des oeuvres d'une grande modernité.

L'arrangement du grand maître actuel:

maitre-1.jpg

et de son successeur:

maitre-2.jpg

 

à suivre......

Repost 0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 07:17

Une exposition à voir au Nagoya Boston Museum of Fine Arts jusqu'au 28 août....il y a le temps. Environ 150 oeuvres de l'artiste, dont certaines très significatives et un beau catalogue très exhaustif.

 

Jim Dine, ce sont les séries des peignoirs, des coeurs:

jim-dine-robe.jpg

jim-dine-hearts.jpg

J'ai été touchée par les 4 planches de la série de 25; 'Nancy outside in July', dont le modèle est sa première femme.

jim-dine-nancy.jpgIl y a aussi plusieurs des portraits de Rimbaud qui a inspiré l'artiste, comme Paris d'ailleurs.

Les études d'outils sont empreintes d'une étonnante poésie:

jim-dine-brushes.jpgjim-dine-tools.jpg

Vous en apprendrez beaucoup sur cet artiste ICI. Une rencontre à faire absolument.

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 07:50

Vous pensez avoir exploré toutes les avenues et parcs plantés de sakura de notre bonne ville? avez-vous été au festival de cerisiers pleureurs du Parc Togokusan sur les flancs de la colline Togokusan (montagne???.....東谷山) qui est le point le plus élevé de Nagoya, à 198,3m au dessus du niveau de la mer?

sakura-matsuri-poster.jpg

Vous avez amplement le temps de faire une jolie balade sous les multiples espèces de cerisiers de ce parc qui a soufflé ses 30 bougies l'années dernière: la floraison s'échelonne sur plusieurs semaines. 

On peut encore savourer les derniers pétales des abricotiers- ume, dont le parc a une jolie collection:

togokusan-ume.JPG

togokusan-abricotier.jpg

togokusan-abricotier-2.jpg

togokusan-abricotier-3.jpg

Petite idée de la situation sur le front du sakura: à l'entrée deux niveaux de floraison.

togokusan-sakura-entree.jpg

togokusan-sakura-entree-2.jpgtogokusan-1.JPGtogokusan-2.jpgtogokusan-3.JPG

togokusan-4.JPG

togokusan-5.jpg

togokusan-6.jpg

togokusan-7.jpg

togokusan-8.jpg

togokusan-9.jpg

togokusan-10.jpg

togokusan-11.jpg

togokusan-12.jpg

togokusan-14.jpgtogokusan-15.jpgtogokusan-16.JPGtogokusan-17.jpg

Pas d'indigestion?????????

Le parc est connu pour ses serres abritant des essences tropicales:

togokusan-serres.jpg

Dans le périmètre délimité par les rouleaux de bâches bleues sur la photo ci-dessus, on trouve un grand nombre de variétés de pommiers:

togokusan-pommiers.jpgAvant de rentrer...

Pour les enfants, des jeux :

togokusan-attraction.jpg

 

Et pourquoi pas, quelques achats dans les échoppes installées pour le 'matsuri'

togokusan-echoppes-4.jpg

togokusan-echoppes-3.jpg

togokusan-echoppes.jpg

Dans le petit centre commercial installé à côté des serres

centre-commercial-togokusan.jpg

on trouve tout le temps un coin jardinerie, des fruits tropicaux ou secs,

togokusan-fruits-tropicaux.jpg

des infusions intéressantes; à droite, un mélange  à base de feuilles de kaki séchées, un cocktail de vitamines que je compte goûter!

togokusan-infusions.jpg

et à l'occasion du festival des cerisiers, on a l'embarras du choix en matière de douceurs parfumées au 'sakura':

togokusan-sakura-kashi.jpg

togokusan-sakura-kashi-2.jpg

Petits senbei au 'sakura' ainsi que des manju au 'sakura' et aussi au 'yomogi' le parfum du printemps: dans l'école primaire de notre quartier c'était ce que confectionnaient les enfants de deuxième année pendant le premier cours d'économie ménagère, en utilisant des feuilles de yomogi qu'ils avaient cueillies le long des chemins alentour.

togokusan-sakura-kashi-3.jpg

togokusan-sakura-kashi-4.jpg

togokusan-sakura-kashi-5.jpg

Des soba au 'sakura':

togokusan-sakura-kashi-6.jpg

togokusan-sakura-kashi-7.jpg

Ah, et j'oubliais, on peut aussi taquiner le poisson:

togokusan-map.JPG

togokusan-fishing.jpg

Mais pas rapporter le poisson chez soi....principe de précaution?????

togokusan-fishing-2.JPG

Matières toxiques???? en tout cas, il y  avait un gros incendie derrière la colline quand je quittais les lieux:

togokusan-incendie.jpg

sakura-matsuri-poster-2.jpg

Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 07:28

Si vous ne l'avez pas encore vu, alors précipitez-vous pour voir The King's Speech qui sort en salle le 26 février et à Nagoya c'est ICI.

King-s-speech.jpg

 

J'ai pu voir ce film à Auckland la veille de mon départ et j'ai passé un moment absolument formidable.

Nous n'étions qu'une cinquantaine dans cette petite salle de SkyCity pour son premier jour de sortie, mais nous avons énormément ri tous en choeur.

La performance de Colin Firth (je suis fan de cet acteur) en bègue est époustouflante.

Question...........j'ai des doutes sur le partage d'éclat de rires avec un public japonais, car tout est dans les dialogues extrêmement enlevés et le vocabulaire fleuri qui sort de la bouche du futur roi ne donnera rien sous-titré.

Repost 0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 00:14

En ce début d'année vous pouvez voir  à Nagoya Potiche de François Ozon et bientôt  Vertige de Abel Ferry.

 

En japonais, Potiche est devenu 'Le(s) parapluie(s) du bonheur' .... しあわせの雨傘 (shi-a-wa-se no ama-gasa); clin d'oeil à la célébrité de Deneuve dans Les Parapluies de Cherbourg, bien sûr. A voir maintenant à Century Cinema (Parco -Sakae)

 

Vertige est diffusé sous le titre 'Deadcliff' デッドクリフ. A partir du 12 février dans les cinémas Corona World, en particulier celui de Nakagawa et également à Kasugai.

bluebonnet3.jpg

Et si vous tenez à vous promener en extérieur, Blue Bonnet au port de Nagoya propose une initiative hivernale:

le jardin est fermé jusqu'au 28 février mais le 20 on y organisera une journée porte ouverte spéciale de séance photos pour tous les amateurs de Cosplay.

En effet, depuis mars de l'année dernière l'accès au jardin de fleurs sauvages avait été  interdit  aux passionnés des films d'animation dont la présence était devenue trop envahissante aux yeux de l'administration du site et de certains visiteurs. Les cosplayeurs venaient en grand nombre, souvent en groupe, monopolisaient les toilettes pour s'y changer et apparemment leurs costumes et leurs chevelures colorées n'étaient pas appréciés sur les photos de familles ou de couples amoureux, le public privilégié de Blue Bonnet.

Alors, voilà, une société de production a eu l'idée de solliciter l'accès au site fin février pour les amateurs de déguisements. Reste à savoir si la végétation sera au rendez-vous....mais les merveilleuses perruques  multicolores et les costumes pailletés se chargeront de l'animation!

Entrée pour les cosplayeurs: 2000 yens. 

Repost 0