Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 07:10

C'est ce que semble suggérer le titre du journal d'hier, premier avril, date d'entrée des nouvelles recrues dans leurs entreprises ou autre lieux de travail.

Enfin, on ne mentionne pas la 'taille' du défi .... mais voilà, ce sera un challenge et il va falloir se battre.

L'avenir: un défi de taille

Immuable, comme chaque année ce jour-là, en première page, la photo de la cérémonie qui s'est tenue chez notre 'Dieu' Toyota; remarquez les visages de ces petits anges 'shin-jin' 新人, tous tournés vers un avenir radieux, plus que pour d'autres certainement, s'ils arrivent à tenir le coup.

Puissance de l'uniforme et de l'égalité des débuts, sur la photo ils ont entonnée en choeur l'hymne de la société. 1504 petits nouveaux, soit 248 de plus qu'en 2014. L'économie doit aller mieux.

L'avenir: un défi de taille

Ma deuxième fille, elle aussi est devenue une 'sha-kai-jin', autrement dit elle a fait son entrée dans la 'société' par le biais de la vie active.

Elle avait, en avril il y a un an,  obtenu une promesse d'emploi dans une entreprise qui a recruté cette année 219 jeunes gens et qui a 201 succursales réparties sur tout le territoire japonais.

En octobre 2014, le premier du mois pour être exact, il y avait eu la remise officielle (cérémonie) du certificat de promesse d'embauche dans les bureaux de Tokyo.

On fêtait ce jour-là, le 50ème anniversaire de l'ouverture de la ligne de Shinkansen Tokaidô.

JR distribuait à tous les voyageurs quelques souvenirs gratuits:

L'avenir: un défi de taille

L'entreprise c'est la nouvelle famille. J'ai reçu, en même temps que ma fille, son certificat, une lettre de l'entreprise qui me remerçiait d'avoir accepté de leur confier mon précieux rejeton, exprimant aussi leur satisfaction d'avoir pu recruter des candidats  certainement formidables!

L'avenir: un défi de taille

Si vous lisez le japonais, vous vous amuserez du vocabulaire fleuri et élogieusement poli.

mais surtout, regardez en haut à droite:
à la date: après le mois,  Octobre, 'kichi-jitsu' 吉日 soit 'jour auspicieux', 'jour de bonheur, de félicité'.
...... on l'espère.

En ce moment, ma fille est partie au siège avec ses pettis camarades pour un stage d'une semaine en immersion totale; départ de l'hôtel tous les matins à 6h30, 'bentô' trois fois par jour et entrainement intensif aux bonnes manières commerciales.

 

 

L'avenir: un défi de taille
Repost 0
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 10:25
J'ai entendu parler d'une chose assez hallucinante sur notre vénérable chaîne publique, la NHK, il y a quelques jours.

Aux infos du matin, dans la rubrique 'machi-kado' qui présente des pratiques nouvelles, des articles qui améliorent la vie quotidienne, le sujet était:
les locations.

On peut louer beaucoup de choses, vous vous en doutez. Mais c'est le Japon, donc on ne parle pas trop de locations de vacances: après avoir passé en revue le prévisible rayon électronique, le journaliste enchaîne sur quelque chose de plus renversant: la location de chien.....le 'pet rental'.


Voilà où trouver votre prochain compagnon.
Avantage inestimable: le plaisir, que le plaisir; oubliées les visites fort onéreuses chez le vétérinaire, la boîte de croquette vides et l'amitié de toute une vie.
On vous propose plusieurs races de (en général) petits chiens pour une somme qui tourne autour de 5000 yens par jour à Tokyo, un peu moins à Nagoya. On peut vous livrer l'animal à domicile et venir le rechercher (2000 yens par trajet pour Nagoya intra-muros). Vous pouvez également choisir de le garder plus longtemps....
et pourquoi pas, si l'expérience a été agréable, en adopter un pour la vie!
Ah, j'oubliais; les clients fidèles bénéficient d'une ristourne de 5% à partir de leur deuxième location.


Repost 0
Published by Baiya - dans Economie
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 10:55
J'aime acheter local et ça marche aussi pour les montures de lunettes:


A la station Obata, il y a un petit magasin, Megane Cat, dont le personnel est non seulement compétent mais extrêmement sympathique et dans lequel toutes les montures sont fabriquées dans LA préfecture japonaise spécialisée dans cette industrie (l'équivalent de la région de Morez en France):
la Préfecture de FUKUI, sur la mer du Japon. Megane Cat vendent exclusivement des montures créées par SabaeMeganeFactory.



En dépit de la rude concurrence chinoise, Fukui a fêté en 2005 le centième anniversaire de l'implantation de cette industrie dans la région qui monopolise 95% de la production lunettière nationale et se place parmi les trois grandes régions productrices de montures dans le monde (Italie, Japon, Corée, suivies par la France).


Au fait, le 1er octobre est, au Japon, le jour des lunettes. POURQUOI?

10-01
Mettez des points dans les zéros et vous avez ........
une monture de lunettes!
Repost 0
Published by Baiya - dans Economie
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 12:38
Je vous avais parlé du quasi monopole sur la production d'oeufs de caille japonais que détient la ville de Toyohashi, à 70kms environ à l'est de Nagoya.
Le lieu et l'industrie m'intéressent tout particulièrement car c'est là qu'habite toute ma belle-famille et aussi parcequ'un de mes beaux-frères y possède plusieurs exploitations d'élevage de poules pour les oeufs.

Et voilà qu'un contrôle de routine a décelé des traces d'une souche faiblement pathogène du virus de la grippe aviaire (H7N6) dans le plus important élevage de cailles de la région, plus précisément  à Ô-Shimizu. Le secteur recense 18 élevages de cailles, et 65 de poulets ou canards, soit en tout  environ 4 560 000 oiseaux.  Aucun  n'était mort mais le secteur a été bouclé dans un rayon de 5kms et tous les élevages, qu'ils soient de cailles ou de poules sont dans l'incapacité d'écouler leur production.
En fait les services sanitaires ont commencé à euthanasier les bêtes de l'élevage concerné et à brûler les carcasses le week-end dernier. Cela devrait prendre au moins 4 jours pour éliminer les 320 000 oiseaux! Tous les frais de destruction et de décontamination sont pris en charge par des instances nationales ou préfectorales.
Les éleveurs sont dédommagés à 80% de la valeur estimée de leurs biens détruits dans le cas où un décret sanitaire au niveau national (ce qui est le cas ici) a exigé la destruction de ces biens. La facture pourrait  se situer entre 20 et 40 millions: mais avec la découverte d'un nouveau foyer aujourd'hui, elle risque de se révéler de plus en plus salée.
Quand aux éleveurs dont les élevages ne seront pas détruits mais qui se trouvent dans le périmètre de sécurité sanitaire, ils doivent faire face à l'annulation de toutes leurs commandes d'oeufs. Une cellule de crise a été ouverte par la préfecture auprès de laquelle ils pourront demander conseil.
Dans les supermarchés de la région, on ne trouve évidemment plus d'oeufs de cailles et tous les établissements scolaires de Toyohashi ont décidé de retirer les oeufs de cailles des menus des cantines jusqu'à fin mars, donc la fin de  l'année scolaire.


Repost 0
Published by Baiya - dans Economie
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 09:04
Difficile d'échapper aux nouvelles à teneur économique même lorsque l'on ne lit pas le grand journal spécialisé, le Nihon Keizai Shinbun. En effet, les politiques éditoriales des différentes publication semblent s'être mises d'accord pour nous offrir qui, articles de fonds, qui, séries thématiques en bonne place sur la situation alarmante de l'emploi et les couacs variés du gouvernement actuel. La dernière en date dans ce domaine serait une unième réflexion discriminatoire d'un de nos gouvernants à l'encontre des intérimaires mis brusquement au chômage pendant les derniers mois de 2008: il a osé douter publiquement de leur volonté réelle de trouver un emploi.... il ne devait pas savoir que mise au chômage pour un grand nombre d'intérimaire a voulu dire mise à la porte de leurs logements et donc impossibilité de demander les services d'Hallo Work, entre autres galères.

Le journal local, le Chunichi titrait hier avec l'annonce que le petit-fils du fondateur de la filière automobile de l'entreprise Toyota avait pris ses fonctions à la tête du groupe. En fait, cette nouvelle avait été rendue publique l'année dernière, pratiquement au même moment où la société était sur le point d'annoncer les premières pertes de son histoire.
Toyota a longtemps éte dirigée par la famille fondatrice; il y a 14 ans le groupe s'affranchissait de cette pratique et décidait de laisser les rênes à des hommes qui ne venaient pas du cercle familial. Cependant il y avait un lien qui unissait tous ces hommes: ils étaient tous sortis du département d'ingénieurie de la meilleure université du Japon, celle de Tokyo.
En ce début 2009, la destinée de Toyota est dans les mains de TOYODA Akio, qui, lui, est un juriste diplômé de la prestigieuse université privée de Keio, dont le département de droit est un des meilleurs du Japon.  Il a 52 ans et cela fait longtemps qu'il se prépare à entrer dans ces fonctions. C'est fait....pour certains Japonais que je connais, avoir à leur tête un dirigeant familial implique de la part des travailleurs un regain de loyauté. Est-ce que de la part du dirigeant lui-même on peut s'attendre à la manifestation, en cas de nécessité, d'un esprit de sacrifice?????


La famille et les changements de composition qu'elle enregistre actuellement avec la baisse de la natalité est à l'origine d'une décision intéressante de la part de la société Q.P.  qui fabrique la célèbre mayonnaise adorée des Japonais et dont la mascotte est la célèbre poupée Kewpie.
En effet Q.P. a annoncé que sa gamme d'assaisonnements pour salades ne serait plus déclinée en bouteilles de 200ml mais en 170ml!
La raison évoquée est donc la réduction de la taille de la cellule familiale et la société assure que les prix seront revus à la baisse en conséquence.....Je ne sais pas, mais je trouve que cela sent un peu l'arnaque quand on se rappelle la manière dont les prix des matières premières (et en particulier tous les oléagineux) ont grimpé l'année dernière. Et moi j'aime les comptes ronds.
Heureusement que la plupart des supermarchés affichent des prix comparatifs étalonnés: par exemple en ce qui concerne ce genre de produits, l'étiquette du produit donnera le prix de la bouteille et le prix aux 100ml ou aux 100g.



Repost 0
Published by Baiya - dans Economie
commenter cet article