Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 12:38
Je vous avais parlé du quasi monopole sur la production d'oeufs de caille japonais que détient la ville de Toyohashi, à 70kms environ à l'est de Nagoya.
Le lieu et l'industrie m'intéressent tout particulièrement car c'est là qu'habite toute ma belle-famille et aussi parcequ'un de mes beaux-frères y possède plusieurs exploitations d'élevage de poules pour les oeufs.

Et voilà qu'un contrôle de routine a décelé des traces d'une souche faiblement pathogène du virus de la grippe aviaire (H7N6) dans le plus important élevage de cailles de la région, plus précisément  à Ô-Shimizu. Le secteur recense 18 élevages de cailles, et 65 de poulets ou canards, soit en tout  environ 4 560 000 oiseaux.  Aucun  n'était mort mais le secteur a été bouclé dans un rayon de 5kms et tous les élevages, qu'ils soient de cailles ou de poules sont dans l'incapacité d'écouler leur production.
En fait les services sanitaires ont commencé à euthanasier les bêtes de l'élevage concerné et à brûler les carcasses le week-end dernier. Cela devrait prendre au moins 4 jours pour éliminer les 320 000 oiseaux! Tous les frais de destruction et de décontamination sont pris en charge par des instances nationales ou préfectorales.
Les éleveurs sont dédommagés à 80% de la valeur estimée de leurs biens détruits dans le cas où un décret sanitaire au niveau national (ce qui est le cas ici) a exigé la destruction de ces biens. La facture pourrait  se situer entre 20 et 40 millions: mais avec la découverte d'un nouveau foyer aujourd'hui, elle risque de se révéler de plus en plus salée.
Quand aux éleveurs dont les élevages ne seront pas détruits mais qui se trouvent dans le périmètre de sécurité sanitaire, ils doivent faire face à l'annulation de toutes leurs commandes d'oeufs. Une cellule de crise a été ouverte par la préfecture auprès de laquelle ils pourront demander conseil.
Dans les supermarchés de la région, on ne trouve évidemment plus d'oeufs de cailles et tous les établissements scolaires de Toyohashi ont décidé de retirer les oeufs de cailles des menus des cantines jusqu'à fin mars, donc la fin de  l'année scolaire.


Partager cet article

Repost 0
Published by Baiya - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Azalees 03/03/2009 14:17

Alors on recommence à parler de de ce fléu! j'ai entendu quelques infos en France, je ne pensais pas qu'au Japon cela serait d'actualité! Merci pour ta visite. bises

Gaspard de Coligny 03/03/2009 06:31

Le tamiflu a tue plus de personne au japon que la grippe aviaire... (...)

Baiya:0091: 03/03/2009 08:29


J'en profite pour rassurer tout le monde!!!!!!!

Il y a eu ZÉRO mort de la grippe aviaire au Japon

Ce qui n'est pas le cas pour le tamiflu, comme le rappelle Coligny.


Petit Page 02/03/2009 20:50

Le Petit Page serre les plumes... Quand on sait qu'en janvier un médecin voulait le farcir de Tamiflu, pour anéantir sa forte grippe,...et qu'un de ses surnoms est..."Poupoule" ou "Poulette"( no comment, onegai! )... Autant dire que cette info lui met les poils "comme ça"!!!Le Petit Page, qui comptera ses abattis avant d'embrasser le sol de Narita...

Baiya:0091: 03/03/2009 08:31


Donc PP, c'était ça........

Tu fouleras le sol nippon quand???


N 02/03/2009 16:52

Eh bien, après le beurre et la banane, voilà qu'on va devoir faire face à une pénurie et hausse des prix des œufs de caille. Il ne manquait plus que ça. ; )

Baiya 03/03/2009 08:35


Comme ça tu supprimes d'un coup les caseroles d'oeufs brouillés et les crêpes banane-crème pâtissière....Ah, la, la.....


Gaspard de Coligny 02/03/2009 14:40

Euh... vus le delire complet qu'est la gestion des abbattoires de volailles tu peux considerer que toute la region est a bombarder depuis une orbite haute.1 les camions transportent des volailles moribonde de la ferme a l'abattoir dans des cageau bleus aere, sur des camion plateau. Sur le passage de ces camions l'odeur est telle que tu ne peux pas respirer pendant 5 minutes.2 L'un des abattoirs est de l'autre cote de la rue du seul Kahma accessible a velo (pas trop loin de chez moi). L'odeur autour ferait vaumir un rat.3 l'usine n'est pas fermee, tu vois de l'exterieur les rail ou sont accroche les poulet encore vivant allant se faire trancher la gorge.4 Les restes de peaux/abats/plumes sont entrepose sous des filets dans le parking au plein soleil. C'est le festin des seul corbeaux de la ville. Et les chats des alentours sont tres... tres gras.Bref... c'est une perfect storm pour une epidemie digne du meilleur telefilm catastrophe du SciFi channel...En attendant je vous recommande chez Troma Video "Poultrygeist, night of the chickendead." ca vous donnera une idee de ce qui nous attend.