Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 09:41

Des couleurs acidulées pour célébrer victoires électorales, unions matrimoniales et servir de cadeaux pour les grandes occasions. C'est l'apanage de l'orchidée phalaenopsis ou 'kochôran' en japonais, 'orchidée-papillon' comme l'anglais 'moth-orchid'.

phalaenopsis.jpg

Ici on adore cette fleur que l'on produit en jardinerie, une spécialité en particulier de Toyohashi. La préparation des élections du 16 décembre coïncidait avec celle des cadeaux de fin d'année et le lot habituel de mariages; les pépiniéristes ont eu du mal à faire face à l'explosion de la demande.orchids.jpg

Avec une société néerlandaise, une brésilienne et trois américaines, Matsuura Orchid sont les seuls au Japon à cultiver les phalaenopsis 'Blue Elegance' et 'Purple Elegance'.

 

A Nagoya, l'annonce soudaine des élections du 16 décembre a également été un casse-tête pour Monsieur Nakamura et son entreprise de confiseries, My-Ame Kôbô. Ils fabriquent en particulier des bonbons 'customisés' selon une technique traditionnelle et entièrement manuelle qui permet de faire toutes sortes d'incrustations qui vont de personnages de dessins animés aux caractères chinois essentiels pour célébrer divers événements heureux:

bonbons-my-ame.jpg

  Succès aux examens, remerciements de toutes sortes, voeux de bonne année ou de victoire électorale....'hisshô' , victoire indispensable!bonbons-victoire

Avec le très court délai qui leur était donné, M. Nakamura déplorait ne pouvoir  fabriquer qu'environ 10 000 bonbons rouges et blancs, assemblage de pas moins de 30 morceaux différents de pâte de sucre  pour former de gros boudins d'environ 50 cm de longueur et  25cm de diamètre qui sont étirés pour réduire le diamètre à 2cm, les bonbons étant ensuite tranchés sur une épaisseur de 1cm.

 

Et pour terminer ce petit voyage éclectique dans l'artisanat original, il faut se rendre à Takayama dans la préfecture voisine de Gifu où la fabrication des 'hana-mochi' bat son plein. Utilisés pour décorer les maisons, ils sont réalisés à la main, en enfilant sur des branches de saule (yanagi), de micocoulier (enoki), sumac (nurude) etc...coupées dans la montagne, des boules de pâte de riz glutineux local, blanches ou colorées en rose. En effet, l'hiver rigoureux dans cette partie du Japon ne permet pas d'avoir de fleurs fraiches pour égayer les habitations à l'approche du nouvel an.

hanamochi.jpgDans un petit atelier de Takayama une dizaine de femmes s'affairent donc sous la direction de Madame Nakano, qui est en temps normal productrice de tomates et a 30 ans d'expérience dans la fabrication de hana-mochi; avant le 25 décembre elles vont réaliser environ 300 000 tiges fleuries de tailles et de formes différentes. De 10 cm à 3 mètres de haut, leurs produits se vendent à Tokyo, Nagoya et Osaka, dans une fourchette de prix allant de 1000 yens à quelques dizaines de milliers de yens pour les plus élaborés.


Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 03:28

Le 19 février dernier, grâce à une amie japonaise, j'ai participé pour la première fois à une véritable cérémonie du thé, organisée chez une maître de cet art, Madame Shibata. Je n'avais jusqu'à présent fait cette expérience que de manière très informelle.

Ce jour-là restera un souvenir très profond. Les deux heures et demie de plongée dans la complexité de ce rituel m'ont permis de bien comprendre les mots de notre initiatrice selon lesquels il est avant tout guidé par un altruisme, un désintéressement et une bienveillance complète: c'est la satisfaction et le plaisir de différents sens de l'invité qui est au centre de tous les gestes. 

C'est le sens de l'expression japonaise 'mote-nasu' qui correspond au terme 'hospitalité' mais qui le dépasse de plusieurs manières. Le 'mote-nashi' s'exprime par les choses, les objets et aussi les faits, les pensées etc... ce qu'on peut voir mais également ce qu'on ne peut pas voir.

Dans la plupart des séminaires concernant la culture japonaise (et pas seulement pour les étrangers...dans les stages de formation des employés par exemple), il y aura à coup sûr une partie consacrée à la signification de  '0-mote-nashi' . Je me souviens que quand j'avais participé à l'accueil bénévole durant l'exposition universelle de 2005, on nous avait fait réfléchir en groupe à ce que cette expression revêtait pour nous.

sado.jpg

Avant la cérémonie, nous avons fait des ablutions dans le jardin, sous le prunier pleureur qui n'était malheureusement pas en fleurs. En fait il avait fait tellement froid que l'eau du bassin était gelée et que la maitresse des lieux avait préparé de l'eau chaude dans le baquet. Mains et bouches rafraichies, nous nous sommes installées dans la pièce à tatami.sado-3.jpg

Le toko-no-ma avait été décoré avec des pièces accordées à la saison qui précède la fête des petites filles le 3 mars. sado-3-a.jpg

Après avoir admiré les objets décoratifs, nous nous sommes placées sur des coussins devant le foyer.sado-3-v.jpg

Madame Shibata nous expliquait les différentes étapes de la cérémonie pendant que sa belle-fille officiait.

sado-3-b.jpgsado-3-e.jpg

Après avoir ravivé les braises et nettoyé le tour du foyer avec une plume d'aiglesado-3-d.jpgsado-3-f.jpg

la jeune femme a disposé les morceaux de charbon de bois choisis soigneusement en fonction de l'effet qu'ils feraient une fois embrasés. Il y avait aussi un morceau très fin enduit de chaux blanche pour le contraste des couleurs. Le feu a été attisé avec une poudre de cendres mêlées de feuilles de thé pulvérisées et parfumé avec des boulettes de poudre de bois de santal (dans le réceptacle en forme d'oiseau).sado-3-g.jpgsado-3-i.jpgsado-3-k.jpg

On fait chauffer l'eau dans un pot en métal argenté car Mme Shibata préfère cela à la fonte, trop lourde. Elle a mis une vieille pièce de monnaie au fond du pot pour le plaisir de l'entendre sonner avec la montée de la température.sado-3-m.jpgsado-3-n.jpg

La belle-fille de Mme Shibata a commandé tout spécialement cette pâtisserie aux couleurs printanières. Placée sur une serviette en papier devant nos genoux et très rapidement dégustée.....pendant que nous acceptons chacune à notre tour notre premier thé (thé fort) dans des bols tous différents.  sado-3-o.jpgsado-3-p.jpg

Après avoir bu le thé on admire le récipient sur toutes ses faces, puis on nous offre de nouvelles confiseries avec le deuxième thé (thé léger).sado-3-s.jpgsado-3-u.jpgsado-3-x.jpg

La manière même de former le petit monticule de poudre de thé à l'intérieur de la boîte laquée est un art..... sado-3-y.jpg

Mme Shibata nous montre une petite boîte pour les boules de santal qu'elle a elle-même confectionnée à partir d'un morceau de bois tiré d'un arbre favori. Les fouets pour le thé sont en bambou provenant d'anciennes charpentes et teinté de la fumée du foyer.sado-3-z.jpg

Un autre réceptacle à thé en laque.sado-4.jpg

La belle-fille de Mme Shibata enfin détendue alors que la cérémonie vient de s'achever et que nous allons faire....un jeu!sado-5.jpg

Mon amie était arrivée sans son obi noué et Mme Shibata le lui a posé avant la cérémonie.

 

Nous voici prêtes pour un jeu traditionnel de lancer d'éventails. Il s'agit de déloger l'éventail orangé placé sur la boîte. En fonction de la manière dont il tombe, un nombre de points est attribué au joueur.

sado-jeu-1.jpg

sado-jeu.jpgsado-jeu-2.jpgsado-jeu-7-2.jpg

On a beaucoup ri!!!

On était plus ou moins concentrées.....

sado-jeu-8.jpg

sado-jeu-8-3.jpget fait des scores plus ou moins bons...

sado-jeu-5-2.jpgsado-jeu-5-3.jpg

sado-jeu-6-3.jpgsado-jeu-6-4.jpg

Madame Shibata avait entrainé son petit-fils un après-midi jusqu'à ce que tous ses tirs soient parfaits. Quant à nous, nous avons été ravies malgré nos nombreux loopings ratés! et pour la prochaine fois, notre hôte voudrait nous inviter à apprécier le thé autour d'un repas entier 'kai-seki' (懐石料理...ou repas raffiné de cuisine traditionnelle).

Repost 0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 03:10

Vous savez les petits cadeaux d'été qui entretiennent l'amitié, la gratitude, l'obligation....

 

Cette année pour soutenir les efforts de soutien à la région dévastée par le tremblement de terre on nous propose un assortiment particulièrement riche de produits du nord-est, en particulier de la viande de boeuf (dans le nord-est on apprécie beaucoup la langue de cet animal)... des ramen, des fromages et autres produits faits avec du lait, du sake (celui-là, a priori il était en fûts avant la catastrophe)...

ochugen-tohoku.jpg

 

Vous croyez que son chef le prendrait bien si ma fille lui offrait un beau paquet de langue de boeuf ?????

Repost 0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 01:44

Le cool biz c'est 'has been', cette année on l'a dopé, voilà SUPER COOL BIZ!

Bon, ça va concerner surtout les administrations; je vois mal les 'vrais' business people adopter ainsi les nouvelles recommandations du Ministère de l'Environnement.

Au Japon le 1er juin, c'est traditionnellement le jour on où se met en 'uniforme' d'été, où la clim apparaît dans les transports en commun..... pour les écoles, littéralement, on a enfin le droit de porter les chemisettes à manches courtes et les jupes ou pantalons plus légers; ces dernières années, en fonction de la météo, on a vu l'installation d'une période transitoire à chevet sur cette date, plutôt qu'un changement brutal et obligatoire le jour J. Néanmoins c'est hier que l'on pouvait trouver dans les médias ce petit résumé visuel:

super-cool-biz.jpg

 

Si on préfère les pantalons (jupes) et chemises (chemisiers), les jeans et les T-shirts sont tolérés!!!!!!!!! on ne va pas jusqu'aux sandales, tongs ou marcels quand même...mais voici ce à quoi ressemblait l'intérieur des bureaux des certains ministères ou mairies hier:

aloha-2                           aloha

Plus besoin de fleurs en plastique pour égayer les lieux....

Repost 0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 14:46

C'est très curieux les coïncidences.

Il y a 3 jours une très chère amie me téléphonait et la conversation tournait autour de ....devinez.....les conséquences du tremblement de terre du 11 mars et des secousses répétées depuis. 

Ici, nous ne ressentons rien maintenant, mais voilà, depuis, on revoit un peu d'éventuels préparatifs et je pense à notre tombe. Les tombes japonaises sont de petits monuments en hauteur composées de blocs de granit superposés et non cimentés les uns aux autres pour laisser libre l'accès à la cavité dans laquelle on entrepose les cendres des défunts. 'Haka-mori' cela veut dire prendre soin de la tombe, un devoir évidemment.

 

tombe.jpg

Quand la terre tressaille, tous ces blocs risquent de se retrouver par terre assez rapidement et c'est pour cela qu'une société de monuments funéraires fondée à Okazaki en 1828 a inventé la cale en plastique souple antisismique, le 'an-shin haka-mori'.

 

 

 

 

Ça a l'air assez convaincant. Suffisamment pour que ce soit le sujet d'un article dans le journal d'aujourd'hui; apparemment la tombe devrait ainsi pouvoir résister à un choc sismique de magnitude 7. Le PDG de la société, 8ème génération de la famille fondatrice, affirme qu'ils espèrent avec cette mesure toute simple rendre plus stables un million de tombes par an. Il y a au Japon environ 60 millions de tombes et le type de pierre tombale le plus couramment utilisé dans notre préfecture d'Aichi pèse plus de 600 kilogrammes.

 

Et pour terminer sur une note plus...légère??? les fleurs de mon arbre à nashi et de mon cognassier du Japon (karin):

nashi-avr.2011.jpgnashi-avr.2011-1.jpgnashi-avr.2011-2.jpgkarin-avr.2011.jpgkarin-avr.2011-1.jpgJ'espère que 2011 sera une bonne année pour ces 4 arbres! les deux abricotiers ont l'air aussi en pleine forme et je devrais très bientôt commencer à savourer mes pois gourmands....

endo-avr.2011.jpg

Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 07:40

 

  Encore quelques jours et on pourra oublier la frénésie commerciale et sentimentale qui caractérise les Noëls nippons. Passons sur les média de toutes sortes qui vous mettent le moral dans les chaussons si vous êtes 'jeune' et sans âme soeur pour la soirée du 24. Noël au Japon, c'est bien connu, c'est la concrétisation de la Saint Valentin et il n'y a que les losers qui ne peuvent fièrement se montrer au bras de leur amoureux(se).

Le 12 décembre, il y  avait dans le journal du dimanche un encart très pédagogique qui faisait un petit topo sur la vraie signification de la fête chrétienne et ses manifestations dans la société japonaise. J'y ai appris des choses très intéressantes.

Suivant l'arrivée de François-Xavier en 1549, c'est en 1552 qu'on trouve la première attestation écrite de la célébration de Noël au Japon, dans la préfecture de Yamaguchi.

On sait qu'en 1587, le christianisme est interdit pour être réhabilité presque 300 ans plus tard, en 1873.

En 1860, le Japon reçoit la visite de Friedrich Albrecht zu Eulenburg, à la tête d'une expédition dont le but était de convaincre les Japonais de signer un traité commercial, ce qui eut lieu en janvier 1861. Le conte Eulenburg a donc dû fêter la naissance du Christ sur son bateau décoré du premier arbre de Noël (presque) japonais.

Autour des années 1900, la pratique d'échanges de cadeaux festifs se répand dans toute la société japonaise. Pratique et même imagerie peuvent faire bon ménage avec les traditions puisqu'une des 7 divinités du bonheur, Daikokuten, dont la générosité s'exprime sans compter, n'est pas sans rappeler le Père Noël! 

 daikokuten.jpg

    D'après l'article du journal Chunichi, les cadeaux les plus populaires étaient apparemment les pâtisseries de style occidental, les cosmétiqes, la papeterie et ....le dentifrice.

Toujours autour des années 1900, Kobe devient le centre le plus important de fabrique et d'importation d'objets décoratifs pour le sapin de Noël . En 1910, la maison  Fujiya , à Yokohama, propose son premier gâteau de Noël, un 'plum pudding' recouvert d'un glaçage de sucre. Dans les années 1920, Les Pères Noël apparaissent dans les rues des grandes villes distribuant de menus cadeaux aux enfants.

fujiya-Xmas.jpg

La célébration de Noël est abandonnée pendant la deuxième guerre mondiale, mais en 1952, c'est toujours Fujiya qui inaugure LE gâteau de Noël japonais, la génoise fourrée à la crème chantilly et aux fraises. Puis, avec la popularisation du frigidaire, le gâteau glacé devient également à la mode. 

En 1983, la chanson 'Christmas Eve' de Tatsurô Yamashita est au top du hit parade....et on ne peut y échapper encore aujourd'hui!

 

Et voici ma bûche à la crème au beurre, extérieur café- intérieur marrons, que j'ai partagée avec des étudiants lors d'une petite fête vendredi dernier! 

buche-2010.jpg

Repost 0
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 10:05

Demain, c'est le jour des toilettes, to-i-re-no-hi ...... 

Novembre....11....i-i (bien) Dix .... 10....to....トイレの日

 

Mais oui, mais oui. Les efforts de la société pour la défense des toilettes   ont abouti en 1986 à la déclaration de ce jour béni.

Quels sont les objectifs affichés par cette association?

1- établir les bases d'une culture des toilettes

2- créer un environnement confortable autour des toilettes

3- améliorer la perception qu'a la société des sujets concernant les toilettes

Principalement concernée par les toilettes publiques et leur usage, la société tient le public au courant,  dans ses bulletins d'information, des dernières innovations en matière de techonologie innovantes pour rendre encore plus beaux et agréables vos propres lieux d'aisance.


nannohi.jpg 

 

 

 

 

 

Qu'on se le dise!

et si vous voulez en savoir plus sur ce qui peut chaque jour donner lieu à des célébrations allez jeter un coup d'oeil sur le site de la société chargée d'homologuer les demandes de jours commémoratifs.

 

 

 

 

 

Continuons dans des sujets rigolos.

Ma fille a disputé (et perdu) son premier combat de boxe thaïlandaise dimanche dernier. Pour vous entrainer dans un environnement sûr et qui contrôle les incursions de membres d'organisations portées sur la violence, vous pouvez, à Nagoya, trouver votre bonheur ICI.

boxing-trunksMa fille, elle, compte remettre son short scintillant lors d'un prochain combat le mois prochain!!!!!!!!

 

Il faudra qu'elle mange autre chose que ma divine boulange cependant....miche-novembre-2010-2

Un de mes derniers essais, cette fois-ci avec du levain associé à de la levure de boulanger: pour 300g de farine blanche, 100g de levain et une cuillerée à café de levure sèche de boulanger. La levée a donc été beaucoup plus rapide, la croûte de bonne consistance et la texture de la mie agréable.

miche-novembre-2010

 

Cette petite conversation virtuelle se termine et je suis à cours de sujets qui me permettraient de détourner mes pensées d'une rencontre que je dois faire demain, justement.

Je me demande ce que je vais bien pouvoir dire à cette amie qui veut me voir. Son mari, 59 ans, a été opéré d'un cancer de l'intestin il y a quelques mois et le voilà avec des métastases au foie......et une chimio pendant laquelle il continue à travailler.


Repost 0
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 23:51

C'est un sujet très sérieux que celui des prières aux défunts faites durant le O-Bon.

Hier, au cimetière, il y avait une queue impressionnante de voitures qui attendaient de pouvoir entrer dans le parking.

Je n'ai pu cependant m'empêcher de sourire en voyant la publicité pour cet accessoire de prières: une bougie qui récite des litanies quand on l'allume!

Sur le modèle des bougies d'anniversaire qui chantent 'Happy Birthday'? 

Il fallait y penser.......

 

 

 

On peut même régler le son de la 'véritable voix' d'un bonze (comme le dit le texte de pub) qui psalmodie pendant environ 4 minutes, le temps de faire la paix et de se recueillir....

Bougie-litanie.jpgEt le prix????? selon les sites de vente par correspondance il se situe (pour le même produit) entre 13 000 et 16 000 yens.

Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 08:21
Le Nouvel An rime traditionnellement avec jeux de toutes sortes:
cartes, raquettes, toupies et cerfs-volants font partie de la valise de jeux idéale.
hagoita.jpg
                                                               (Hagoita: raquette avec son volant)
En faisant mes courses fin 2009, j'ai trouvé ce charmant jeu de cartes dessiné en 1960 par KAWAKAMI Sumio, un professeur d'anglais né en l'an 28 de l'ère Meiji ( 1895).
cartes-boite.jpgC'est un jeu illustrant les 'quatre saisons' mais aussi les révolutions vestimentaires commencées à l'ère Meiji.
cartes-piquecarte-roicarte-8carte-3.jpg
Pour ceux qui habitent au Japon, on peut se le procurer par correspondance sur un site bien connu, mais aussi auprès du fabricant, qui présente de nombreux autres jeux de cartes adorables.

Repost 0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 00:11
Comme beaucoup le savent, j'ai pu aller jeudi à Kyoto pour partager les merveilles de cette ville avec Martine et François de passage chez leur fils.

Je vais commencer par la fin....le retour en shinkansen sur Nagoya. 19h30 et des wagons occupés presqu'exclusivement par des salariés revenant de voyages d'affaires.
Comment se détendre après une longue journée de négociations et alors qu'on a un dernier rapport à ficeler?????

Le bentô avalé et les restes des agapes dûment enveloppés dans le sac plastique que l'on ira consciencieusement mettre à la poubelle, Mr salaryman a enlevé ses chaussures et délicatement étalé son journal sous ses chaussettes, puis ouvert son ordinateur portable. Aurait-il ressenti des démangeaisons insupportables (le fléau de de l'Homo Japonicus; le pied d'athlète) ou tout simplement une bouffée de chaleur concentrée dans le pied gauche???
Voilà mon o-yaji enfin à l'aise et concentré:


Quelques rangées plus haut, c'est happy hours. La vendeuse ambulante a distribué des 'long drinks' glacés tandis que d'autres sont venus avec leurs provisions de grand verre de sake et flacon de whisky bu au goulot et agrémentés de senbei apéritifs et lamelles odorantes de poulpe séché:


On a pu qu'à rentrer à la maison; flanquer son costume et chemise fatigués dans les bras de madame, dire à chérie qu'on a déjà mangé, prendre son bain et se mettre à ronfler au chaud dans son futon.


 
Repost 0