Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 13:10

Ainsi était sous-titrée l'exposition consacrée à NAKAMURA Masayoshi organisée au Musée Municipal de Nagoya en fin d'année 2011.

nakamura.jpg

Cet artiste d' Aichi, mort en 1977 à 53 ans  est connu dans le monde du Nihon-ga pour son originalité et son esprit innovateur. Au cours de sa carrière d'une trentaine d'années, entièrement fidèle au nihon-ga, il a eu à coeur d'essayer de créer des liens avec d'autres techniques telles que l'aquarelle dans le traitement de la transparence, ou la peinture à l'huile en incluant le couteau parmi ses instruments de prédilection.

nakamura-maison-toyohashi1946.jpgMaison de Toyohashi-1946

nakamura-montagne-2.jpgPaysage de montagne - 1964

nakamura-hi-1969.jpgLe jour- 1969

nakamura-montagnes-1969.jpgMontagnes- 1969

nakamura-bosatsu.jpgnakamura-bosatsu-1974.jpgBosatsu-1974

Une des oeuvres très connues de NAKAMURA est celle-ci:

nakamura-fillette-1951.jpgKûka - 1951

J'ai adoré ce sujet:

nakamura-1951-ame-lumiere.jpgL'esprit de la lumière - 1951

De santé fragile, NAKAMURA a, tout au long de sa vie d'artiste, peint un certain nombre d'auto-portraits qui reflètent certainement ses souffrances physiques et mentales:

nakamura-nevrose-1954.jpgNévrose - 1954

Son oeuvre, dans laquelle reviennent des paysages et des divinités religieuses traditionnelles, s'organise autour d'un certain nombre de thèmes évolutifs; les maïko et leurs faces cachées, les relations charnelles homme-femme, des nus de femmes, des paysages urbains, des clowns et autres portraits de visage, des fleurs...

nakamura-onna-1957-58-59.jpgFemmes en kimono - 1957 - 1958 - 1959

nakamura-maiko-1962.jpgMaïko - 1962

nakamura-maiko-1963.jpgMaïko - 1963

nakamura-maiko-1965.jpgMaïko - 1965

nakamura-maiko-1966.jpgMaïko-1966

nakamura-maiko-1968.jpgMaïko - 1968

nakamura-maiko-1973.jpgMaïko - 1973

nakamura-maiko-1974.jpgMaïko - 1974

nakamura-bara.jpgAnémones - 1962

nakamura-cosmos-1962.jpgCosmos - 1962

nakamura-otoko-1963.jpgHomme - 1963

Le musée avait fait une installation de toute une série de 'visages', parmi lesquels ces clowns qu'il affectionnait:

nakamura-mur-clown.jpg

Il y a quelques années j'avais admiré une exposition des oeuvres de Niki de Saint-Phalle dans ce même musée et j'ai trouvé que certaines oeuvres de NAKAMURA me ramenait à cette autre artiste, un lien ténu probablement et une impression toute personnelle....les couleurs , les formes des maïko....

 

J'espère que pour de prochaines expositions le musée reverra entièrement son système d'éclairage et ses techniques d'exposition. Les lumières dirigées directement sur les verres protecteurs de nombreux tableaux obstruaient complètement la vue et c'était vraiment dommage. Mais, à part ce désagrément, j'ai été fascinée par ce peintre et je compte bien essayer de revoir certains tableaux dans d'autres musées de la région.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Petit Page 08/01/2012 19:25


Boudiouuuuuuuuuuuuuu, quelle expo, et quel sacré type!!! Extraordinaire!


PP, qui en a les pinceaux verts de jalousie!

Régine 06/01/2012 10:13


est-ce que l'expo sera encore là  à notre passage??? sinon demande une prolongation pour nous ;-) bisous

Laure 04/01/2012 14:44


Sur FB dis tu ? Hmmm ? A quel nom ? Passes par chez moi si tu veux et nous serons zamis èfbi hi hi

eg 04/01/2012 08:59


Ps: attention je n'ai pas dis que Modigliani l'avait inspiré, c'est moi qui ai fait le lien.


Connaissait il Modigliani? je ne sais pas. Je pense que parfois des thèmes similaires peuvent apparaitre d'un bout à l'autre de la planète. Jung dirait qu'ils sont issus de l'inconscient
collectif, ou alors alors pour ces deux artistes l'intuition d'une fin imminente?

Baiya 04/01/2012 10:40



Mais si, justement, c'est incroyable! j'ai lu un peu rapidement l'introduction dans le catalogue et oui, il connaissait Modigliani et ce dernier l'a inspiré.
JE vais aller relire plus précisément ces lignes....



eg 04/01/2012 08:54


Tu sais ma culture artistique elle se fait au jour le jour (tu sais que j'ai quitté l'école très tôt) et tu as un atout que je n'ai pas, tu comprends le japonais. Grâce à Masa qui travaille en ce
moment sur le sujet, j'ai lu des bouquins sur Modigliani décortiqué par des experts, il faut faire le tri au milieu de longues masturbations intellectuelles.Il vaut mieux parfois un oeil noeuf et
innocent qui laisse la place au ressenti, il n'y a pas de honte a venir devant un tableau sans apriori et d'oser en parler après.