Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 04:40

Les lois concernant la sécurité routière s'appliquent de plus en plus aux vélos et CE N'EST PAS TROP TÔT!

securite-2-roues.jpg

Dans notre préfecture, à partir de demain 1er avril (et ce n'est pas une blague....) les personnes en bicyclette qui seront surprises en train d'utiliser leur téléphone portable ou qui rouleront avec des écouteurs dans les oreilles (en particulier si le bruit qui en sort est fort) pourront être verbalisées et devront s'acquitter d'une amende pouvant atteindre 50 000 yens (presque 500 euros).

securite-2-roues.2-jpg.jpg (illustrations de l'article dédié du Chunichi-Shimbun - 29 mars 2012)

Les préfectures mitoyennes ont déjà franchi le pas, Gifu depuis juillet 2009 et Mie, l'année dernière, avec une amende d'un montant similaire.

Selon la préfecture de police d'Aichi, en 2011, des bicyclettes étaient impliquées dans 22,9% des accidents de la route ayant provoqué des blessures ou des morts. 80% de ces accidents sont dûs à un refus de s'arrêter aux feux ou à d'autres formes de non-respect des régles de prudence. La préfecture a aussi indiqué que ses agents commenceraient d'abord par de l'éducation avant de passer à l'application de la loi et à la pénalisation.

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 03:11

Vous connaissez? ce sont des endroits mis à la disposition des parents avec bébés ou jeunes enfants, qui, en dehors de chez eux, ont besoin d'utiliser des toilettes, de changer leur enfant, de donner un biberon...tout simplement de se reposer un petit peu.

A Nagoya, on trouve facilement des toilettes accessibles au public, que ce soit dans les parcs ou dans les convenience stores.

Les Akachan-no-eki sont évidemment des lieux plus conviviaux, avec une petite aire de jeux par exemple, confortables et accueillants. En général ils sont mis en place et entretenus grâce à la collaboration de la municipalité ou tout simplement des associations de parents.

Akachan-no-eki.JPG (autocollant de Saitama)

Certaines préfectures sont plus gâtées que d'autres: celle de Saitama en compte 5 492!

Pour trouver un Akachan-no-eki (littéralement 'une gare, un point de chute,  pour bébé') dans tout le Japon vous pouvez consulter ce site.

akachan-no-eki-owariasahi.jpg    (autocollant de Owari-Asahi, dans la banlieue de Nagoya)

Nagoya a un nombre non négligeable de Akachan-no-eki. Vous trouverez la liste, par quartier,  ICI.

Contrairement à la région de Tokyo, où sont nées les Akachan-no-eki, ce n'est pas la municipalité qui est l'origine de leur installation mais un groupe de 3 mères de famille qui, à partir de l'arrondissement central de Nakamura-ku, ont réussi à gagner à leur cause les pouvoirs publics et des associations de commerçants (beaucoup de concessionnaires de voitures....) pour créer un réseau de ces points de chute. 

Quelquefois le lieu s'est enrichi d'un petit café, comme par exemple à Chikusa-ku, Monmonoki qui est plus qu'un lieu de repos.

Récemment on a ajouté un petit élément attrayant pour encourager l'utilisation de ces espaces: on en fait la promotion, non seulement pour les parents accompagnés de jeunes enfants mais pour les femmes enceintes tout simplement: les pre-mama, comme elles les ont nommées.

pure-mama.jpgOn trouve donc un signe spécial 'pre-mama' dans les logos descriptifs des installations.


L'idée est de construire des habitudes à travers la connaissance du réseau et aussi, idéalement, de créer du lien entre les parents et futurs parents, tant il est vrai que beaucoup de futures mamans vivant en ville se trouvent très isolées et désemparées durant cette nouvelle aventure.

Repost 0
Published by Baiya - dans Le savez-vous
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 07:58

Enfin des températures printanières et pas de vent pour  faire baisser les 'ressentis'! farniente dans mon jardinet derrière la maison....dans le parfum des daphnés et des violettes sauvages.

daphnee.jpg

sumire.jpg

jardin-4.jpg

jardin-2.jpg

jardin-3.jpg

rose-de-noel.jpgjardin-5.jpg

Repost 0
Published by Baiya - dans Qui suis-je
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 00:43

On sait la difficulté qu'a le Japon (enfin surtout ses dirigeants) pour faire face à son passé, en particulier en ce qui concerne les exactions opérées contres les populations civiles dans les territoires occupés par l'armée nippone....massacre de Nanjing, femmes de réconfort etc...

Les manuels d'histoire sont un terrain miné sur lequel se sont affrontées et s'affrontent encore les diverses sensibilités. Le maire actuel de Nagoya, Takashi KAWAMURA (Parti Démocrate), a causé la stupéfaction quand il a affirmé ce 27 février qu'il avait des doutes concernant la véracité des massacres de Nanjing.... et cela ne concerne pas seulement des événements situés 'hors du Japon', puisque à de nombreuses reprises des délégations d'Okinawa ont dû se plaindre de la manière dont a été passé sous silence dans les manuels d'histoire le rôle de l'armée impériale dans les suicides collectifs des insulaires. Ne parlons pas des disputes territoriales entre le Japon et certains de ses voisins...

 

Et voilà que surgit la question de l'inscription dans les textes de la tragédie du 11 mars 2011 et de ses conséquences.

En effet on a mis fin à l'expérience désastreuse du yutori-kyôiku (littéralement 'éducation avec une certaine latitude') qui s'était traduite par un allègement substantiel des contenus et des emplois du temps.

Tour à tour, de nouveaux contenus pour les différents niveaux du système scolaire ont été soumis aux contrôles des commissions dédiées du Ministère de l'éducation. Cette année, c'était le tour des manuels de lycée qui seront utilisés à partir de l'année scolaire 2013-2014.

La question est d'autant plus complexe que les sujets du grand tremblement de terre et du nucléaire peuvent être traités dans différentes matières du programme.

 

Les manuels ont été envoyés aux commissions en mai et juin dernier, c'est à dire très peu de temps après le séisme qui est mentionné dans 53 ouvrages, soit 24% du total des livres. Cela ne veut pas dire que les éditeurs ne vont pas ajouter les informations nécessaires bien sûr. Certains s'y sont engagés; d'autres ont déjà dit qu'ils ne voulaient pas inclure de documents ou textes dont les affirmations ne sont pas encore validées ou qui risquent de heurter les sensibilités des populations directement touchées par les désastres.

Mais la commission n'a pas émis de réserves sur les contenus actuels touchant au 11 mars 2011.

Il faut dire que sur les 53 écrits dans lesquels on parle du séisme, 16 seulement évoquent la crise nucléaire qui a suivi. Un manuel de géographie dit ouvertement que la crise nucléaire questionne la sécurité du système énergétique japonais. Un manuel d'économie ménagère envisage la question de la sécurité alimentaire. Un ouvrage de sociologie contemporaine s'interroge sur l'importance de l'énergie nucléaire dans les styles de vie actuels au Japon. En physique, un éditeur propose un manuel qui parle des dangers de la dispersion radioactive, mais selon un enseignant, le contenu n'est pas suffisamment développé.

textbook-1.jpg

Le ministère avait demandé aux éditeurs, pour la géographie A, de traiter le problème des désastres naturels en incluant des cartes de régions à risques et d'envisager les moyens de se préparer à affronter ces dangers.

On peut penser que si certains ajouts seront faits, ce sera dans ce domaine purement factuel. Par contre, il est fort à parier que la réflexion sur la crise nucléaire ne sera pas encouragée.

Repost 0
Published by Baiya - dans Education
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 03:28

Le 19 février dernier, grâce à une amie japonaise, j'ai participé pour la première fois à une véritable cérémonie du thé, organisée chez une maître de cet art, Madame Shibata. Je n'avais jusqu'à présent fait cette expérience que de manière très informelle.

Ce jour-là restera un souvenir très profond. Les deux heures et demie de plongée dans la complexité de ce rituel m'ont permis de bien comprendre les mots de notre initiatrice selon lesquels il est avant tout guidé par un altruisme, un désintéressement et une bienveillance complète: c'est la satisfaction et le plaisir de différents sens de l'invité qui est au centre de tous les gestes. 

C'est le sens de l'expression japonaise 'mote-nasu' qui correspond au terme 'hospitalité' mais qui le dépasse de plusieurs manières. Le 'mote-nashi' s'exprime par les choses, les objets et aussi les faits, les pensées etc... ce qu'on peut voir mais également ce qu'on ne peut pas voir.

Dans la plupart des séminaires concernant la culture japonaise (et pas seulement pour les étrangers...dans les stages de formation des employés par exemple), il y aura à coup sûr une partie consacrée à la signification de  '0-mote-nashi' . Je me souviens que quand j'avais participé à l'accueil bénévole durant l'exposition universelle de 2005, on nous avait fait réfléchir en groupe à ce que cette expression revêtait pour nous.

sado.jpg

Avant la cérémonie, nous avons fait des ablutions dans le jardin, sous le prunier pleureur qui n'était malheureusement pas en fleurs. En fait il avait fait tellement froid que l'eau du bassin était gelée et que la maitresse des lieux avait préparé de l'eau chaude dans le baquet. Mains et bouches rafraichies, nous nous sommes installées dans la pièce à tatami.sado-3.jpg

Le toko-no-ma avait été décoré avec des pièces accordées à la saison qui précède la fête des petites filles le 3 mars. sado-3-a.jpg

Après avoir admiré les objets décoratifs, nous nous sommes placées sur des coussins devant le foyer.sado-3-v.jpg

Madame Shibata nous expliquait les différentes étapes de la cérémonie pendant que sa belle-fille officiait.

sado-3-b.jpgsado-3-e.jpg

Après avoir ravivé les braises et nettoyé le tour du foyer avec une plume d'aiglesado-3-d.jpgsado-3-f.jpg

la jeune femme a disposé les morceaux de charbon de bois choisis soigneusement en fonction de l'effet qu'ils feraient une fois embrasés. Il y avait aussi un morceau très fin enduit de chaux blanche pour le contraste des couleurs. Le feu a été attisé avec une poudre de cendres mêlées de feuilles de thé pulvérisées et parfumé avec des boulettes de poudre de bois de santal (dans le réceptacle en forme d'oiseau).sado-3-g.jpgsado-3-i.jpgsado-3-k.jpg

On fait chauffer l'eau dans un pot en métal argenté car Mme Shibata préfère cela à la fonte, trop lourde. Elle a mis une vieille pièce de monnaie au fond du pot pour le plaisir de l'entendre sonner avec la montée de la température.sado-3-m.jpgsado-3-n.jpg

La belle-fille de Mme Shibata a commandé tout spécialement cette pâtisserie aux couleurs printanières. Placée sur une serviette en papier devant nos genoux et très rapidement dégustée.....pendant que nous acceptons chacune à notre tour notre premier thé (thé fort) dans des bols tous différents.  sado-3-o.jpgsado-3-p.jpg

Après avoir bu le thé on admire le récipient sur toutes ses faces, puis on nous offre de nouvelles confiseries avec le deuxième thé (thé léger).sado-3-s.jpgsado-3-u.jpgsado-3-x.jpg

La manière même de former le petit monticule de poudre de thé à l'intérieur de la boîte laquée est un art..... sado-3-y.jpg

Mme Shibata nous montre une petite boîte pour les boules de santal qu'elle a elle-même confectionnée à partir d'un morceau de bois tiré d'un arbre favori. Les fouets pour le thé sont en bambou provenant d'anciennes charpentes et teinté de la fumée du foyer.sado-3-z.jpg

Un autre réceptacle à thé en laque.sado-4.jpg

La belle-fille de Mme Shibata enfin détendue alors que la cérémonie vient de s'achever et que nous allons faire....un jeu!sado-5.jpg

Mon amie était arrivée sans son obi noué et Mme Shibata le lui a posé avant la cérémonie.

 

Nous voici prêtes pour un jeu traditionnel de lancer d'éventails. Il s'agit de déloger l'éventail orangé placé sur la boîte. En fonction de la manière dont il tombe, un nombre de points est attribué au joueur.

sado-jeu-1.jpg

sado-jeu.jpgsado-jeu-2.jpgsado-jeu-7-2.jpg

On a beaucoup ri!!!

On était plus ou moins concentrées.....

sado-jeu-8.jpg

sado-jeu-8-3.jpget fait des scores plus ou moins bons...

sado-jeu-5-2.jpgsado-jeu-5-3.jpg

sado-jeu-6-3.jpgsado-jeu-6-4.jpg

Madame Shibata avait entrainé son petit-fils un après-midi jusqu'à ce que tous ses tirs soient parfaits. Quant à nous, nous avons été ravies malgré nos nombreux loopings ratés! et pour la prochaine fois, notre hôte voudrait nous inviter à apprécier le thé autour d'un repas entier 'kai-seki' (懐石料理...ou repas raffiné de cuisine traditionnelle).

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 18:13

Le 19 c'était le jour de la remise des diplômes de fin d'études et à cette occasion une étudiante m'a gentiment envoyé quelques photos. Je la félicite donc chaleureusement, elle et tous ses camarades. Contrairement à ce que l'on pourrait croire notre université accueille aussi des garçons!

takemura-2.jpg

Ici avec leur prof de séminaire. Vous remarquerez qu'une d'elles n'a pas la tenue traditionnelle, mais seulement un costume pantalon noir. Contrairement à mon étudiante, Mlle Takemura, qui avait opté pour le hakama:

takemura-1.jpg

Cette jeune femme va travailler dans un grand hôtel de Nagoya (en fait elle a déjà commencé à faire des stages de préparation).

En fait je n'aurais jamais dû la rencontrer, mais le dernier semestre de 4ème année, comme elle avait du temps libre et qu'elle voulait faire un petit voyage  en France avec une amie pour célébrer la fin de leurs études, elle est venue à un de mes cours en auditrice libre. Elle étudiait aussi le français par elle-même. Absolument charmante! On lui souhaite beaucoup de succès dans la vie, bien sûr.

Repost 0
Published by Baiya - dans Education
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 05:57

Avant de continuer avec les photos des visites de février, un petit aparté odorant qui aurait dû être au programme de ces escapades. Malheureusement la météo en a voulu autrement.

prunier-detail-3.jpg

Si vous habitez Nagoya, vous connaissez les célèbres pruniers du centre agricole de Tenpaku, un endroit généralement envahi par les foules qui se pressent sous les 700 arbres d'une douzaine de variétés différentes de pruniers pleureurs. ume-matsuri.jpg

Aujourd'hui je vous présente le jardin de pruniers pleureurs du sanctuaire Oo-agata, à Inuyama. Il rassemble des variétés de pruniers venus de tout le Japon dans différentes teintes de blanc, crème et rose. Cela fait presque 15 ans que le festival a lieu de la troisième semaine de février à la troisième semaine de mars:  les 300 arbres sont encore très jeunes.

pruniers-vue-gle.jpgpierre-frontale.jpgLes fleurs sont maintenant ouvertes à 70-80%; certains arbres plantés dans des endroits ombragés ou en haut de la petite colline sont encore en boutons. Une bonne dizaine de jours de plaisir devant nous.

pruniers-collection1.jpg

prunier-detail-6.jpg

prunier-detail-7.jpg

prunier-detail-8.jpgLe sanctuaire Oo-agata propose plusieurs sortes de prestations. e-ma.jpg

Business, business, business: exorcismes, bénédictions (entre autres pour les voitures) etc...

exorcisme-voiture.jpg

exorcisme-voiture-2.jpg

mais il est avant tout dédié à la fertilité féminine, à l'enfantement et au couple.

e-ma-3.jpg

La construction d'un lieu de culte en ce lieu est attesté à 1661. Traditionnellement, les bâtiments des sanctuaires shintô sont reconstruits à intervalles réguliers et dans l'enceinte de Oo-agata-jinja on trouve, en plus du bâtiment principal à l'intérieur duquel sont effectués les exorcismes et bénédictions générales, d'autres bâtiments plus ou moins récents,

oo-agata-batiment-hime.jpg

oo-agata-batiment-ike.jpg

oo-agata-musubi-ike.jpg

oo-agata-batiment-nouveau.jpg

dédiés chacun à une activité spécifique; les prières pour une liaison heureuse, une grossesse auspicieuse, un accouchement sans dangers....

e-ma-2.jpgcorde-tronc.jpg

L'accès à l'enceinte du lieu de culte manque tout à fait de charme; on circule le long de petites routes un peu défoncées, bordées de vieilles maisons, de potagers et de terrains vagues occupés par des contracteurs de travaux. Au bout de la route, on entre dans Oo-agata Jinja, enserré par 2 petites collines plantées à droite d'un petit bois et à gauche du jardin de pruniers. 

oo-agata-sanctuaire-pruniers1.jpgprunier-detail-4.jpg

pruniers-vue-gle5.jpg

pruniers-vue-gle4.jpgprunier-detail-2pruniers-vue-gle2.jpg

oo-agata-support-mikuji-2.jpg

Repost 0
Published by Baiya - dans Escapades
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 12:46

Il fait froid, les maisons sont mal chauffées, ce n'est pas encore la saison des cerisiers, mais il y a plusieurs attraits à venir au Japon en février;

Un d'eux est la préparation de la fête des petits filles du 3 mars. A cette occasion on peut voir à partir de la deuxième semaine de février de nombreuses expositions de poupées anciennes et dans la plupart des villes dotées de quartiers traditionnels (en tout cas dans notre région) vous pourrez bénéficier d'animations proposées autour de ce thème. Et bien sûr les boutiques  sont pleines à craquer des décorations et gâteries que l'on consommera à cette occasion.

Si vous arrivez au tout début de février, vous tomberez en plein dans la saison des examens d'entrée au lycée et à l'université.....l'occasion de s'amuser à faire connaissance avec les moyens de porter chance; porte-bonheur, petites douceurs dans les lieux de cultes et les magasins.

Second argument....il n'y pas encore les cerisiers mais à partir de la seconde moitié de février et jusqu'en mars, ce sont les pruniers qui sont en fleurs dans un délicieux nuage parfumé. Mais pas seulement: les fleurs de broccolinis aussi!

 

Voilà ce que nous avions concocté avec mes invitées:


Jour 1: arrivées au matin, elles ont fait connaissance avec la maison et le quartier.

Jour 2: visite de Seto à une vingtaine de kms de chez moi.

Jour 3: virée vers le lac Biwa pour visiter Nagahama et admirer son château et le plus grand lac du Japon.

Jour 4: un autre lac, celui de Hamanako, région de Mikkabi célèbre pour ses mandarines.

Jour 5: cela tombait le 18, jour du marché aux puces dans l'enceinte de Osu-Kannon à Nagoya et un samedi, donc formidablement bien achalandé.

Jour 6: cérémonie du thé....2 heures et demie de plongée dans la tradition.

Jour 7: Virée à Ise et Toba...l'océan Pacifique!

Jour 8: encore la mer mais cette fois-ci le Pacifique à Irago-Misaki.

Jour 9: Visite d'un château médieval, celui de Inuyama.

Jour 10: retour sur Seto pour goûter une nouvelle fois les unagi (anguilles) grillées et refaire un tour dans les boutiques de poteries.

 

Et justement les voilà nos unagi, anguilles grillées et moelleuses, qui ont fait notre délice (j'étais un peu inquiète car tout le monde ne peut pas manger la spécialité sucrée-salée de Nagoya). Tout simplement accompagnées d'un bol de bouillon délicieusement parfumé au mizu-na (une variété typiquement japonaise de brassicaceae), de condiments macérés dans de la lie de sake (Nara-zuke), de shi-i-take séchés et de kôya-dôfu (tofu lyophilisé selon une techinque maîtrisée de longue date par les moines du fameux Mont Kôya) .

seto-15fev-unagi.jpg


Jour 11: départ....

Un séjour un peu atypique avec des rencontres, beaucoup de rencontres et des déplacements à faire en voiture! dommage, elles n'auront pas vu Kyoto cette fois-ci. Il faisait très froid et on aurait pu avoir de la neige dans les jardins, mais Kyoto mérite que l'on ne soit pas pressé.

Repost 0
Published by Baiya - dans Escapades
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 09:20

Au Japon et en France, j'en ai fait des centaines ces quelques trois semaines.

Surtout en voiture mais aussi à pied!

 

Il faut que je vous raconte tout cela avec plein de belles photos.

J'ai eu de la visite pendant 10 jours du 14 au 24 février, puis du 27 février au 11 mars, c'était moi qui voyageais avec un sacré tour de famille et énormément de petits bonheurs.

Pour aujourd'hui je vous dis 'à tout de suite!' et je vous laisse avec une photo des célèbres rochers 夫婦岩 (me-oto-iwa), situés à Futami près de la ville d'Ise, où j'ai emmené mes invitées le 20 février dernier.

  me-oto-iwa-copie-1.jpg

De ces deux rochers 'mariés', le rocher-homme fait 9m de haut et le rocher-femme 4m de haut. La corde tressée qui les unit est longue de 35m. On la remplace trois fois par an au cours d'une cérémonie qui se tient le 5 mai, le 5 septembre et le troisième dimanche de décembre.

Il faut aller à Me-oto-iwa à l'aube de mai à juillet et admirer le lever du soleil entre les 2 rochers.

Le sanctuaire shintô dans l'enceinte duquel se trouvent les deux rochers abritent une multitude de statuettes de grenouilles.


ablutions-meotoiwa-copie-1.jpg

♣si vous voulez en savoir un peu plus sur la vénération de lieux particuliers dans le shintoïsme, lisez ma réponse au commentaire de Margareth ci-dessous :) et aussi ICI pour avoir des éléments concernant les mythes de la création.

 


Repost 0
Published by Baiya - dans Escapades
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 10:18

 

episode-neigeux.JPG

Nous aussi nous avons eu un bref épisode neigeux il y a une dizaine de jours, mais tout ça est terminé et si le froid continue, il fait un temps magnifique.

 

On cocoone avec les copines:

hier paella...

  paella.JPG

aujourd'hui, afternoon-tea:

Tea-Liyn-an.jpget pendant ce temps-là, Muffin garde la maison dans son fauteuil chauffé par le soleil du jardin:

muffin-sieste.jpgsieste-muffin.jpg

Repost 0
Published by Baiya - dans Qui suis-je
commenter cet article