Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 05:20
J'ai écouté l'interview d'une jeune artiste japonaise qui parlait de son blog et qui décrivait l'excitation que lui procure la rédaction quotidienne des lignes qui passionnent son lectorat. Elle avait inventé une onomatopée bien à elle pour traduire ce frémissement qui la prend quand elle pense, rédige, bref.... nourrit son blog. Et l'utilisation de ce terme unique qui lui est propre pour saisir ce sentiment également singulier était pour elle son ' my boom ' actuel, autrement dit sa passion du moment, son coup de coeur, sa manie temporaire.
J'ai personnellement un peu de mal à accrocher au style laconique des blogs populaires de 'tarento' (talent.... autrement dit tous les artistes bons ou moins bons qui peuplent nos écrans petits et grands et les pages des magazines à scandale), mais vous pouvez trouver
ici  le hit-parade des blogs de célébrités japonaises .
Non, c'est l'utilisation de ' my boom ' qui a déclenché mes réflexions. C'est un vrai bonheur d'avoir une passion dévorante, même futile, même temporaire .... il y en a certainement qui sont plus avouables que d'autres. 
En ce moment, je dois dire que le seul ' my boom ' que j'ai pu identifier est l'examen minutieux de la collection de titres musicaux que contient le site de i-tunes.Lorsqu'un(e)  artiste m'a tapé dans l'oreille, j'écoute en boucle ses morceaux pendant des jours et des semaines et en ce moment je suis accro à : ADELE


Repost 0
Published by Baiya - dans Musique
commenter cet article
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 06:24

On sait que contrairement à d'autres pays, ce sont les filles ici qui prennent l'initiative à la Saint Valentin. C'est tellement surprenant pour certains que cela fait en général l'objet d'une petite mention mi-moqueuse, mi-envieuse dans les média français (hier sur Europe 1 par exemple). undefinedMais récemment, les filles trouvent que faire des folies pour les bonshommes, c'est bien, mais sont-ils capables de vraiment apprécier cette denrée chère qu'est le chocolat?.... et surtout ne vaut-il pas mieux de dépenser des fortunes en or noir .... pour SOI-MÊME? 
C'est le boom de 'my choco', autrement dit les petits paquets de quelques truffes de qualité ordinaire pour chéri ou les collègues de bureau et les tentations rares du Salon du Chocolat pour moi.

 

 Dans les lycées, les filles s'offrent de petites douceurs faites main entre elles (mais aussi à leur(s) amoureux, bien sûr). Et c'est comme ça que le soir du 13 je me suis retrouvée à la tête d'une quinzaine de petits paquets contenant chacun deux mini-éclairs au chocolat sur la table de la salle à manger (je vous mettrai une photo plus tard!), plus plusieurs gros coeurs de gâteaux au chocolat abondamment nappés d'une riche couverture assortie.


eclair2.JPG 

eclair1.JPG


eclair3.jpg

Repost 0
Published by Baiya - dans France-Japon
commenter cet article
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 15:05
Il y a un peu partout dans le Japon un festival dédié!
Et oui, cela s'appelle hari-ku-yô, ou cérémonie en l'honneur des aiguilles (hari) et cela a lieu le 8 février (donc réservez cette date pour l'année prochaine!!!!).
On peut assister à cette cérémonie au temple de
Sensôji à Tokyo, Hôrinji à Kyoto.... Wakamiya-Hachiman à Nagoya.
C'est une pratique qui date de l'ère Meiji. L'aiguille et les travaux pour lesquels elle est indispensable ayant une grande part dans la vie d'une femme de l'époque, perdre une aiguille prenait une signification particulièrement malheureuse. Ce jour-là on laisse les aiguilles se reposer et on va prier au temple pour que la protection divine soit clémente à l'égard de la couturière et son entourage. On apporte les aiguilles usées, rouillées ou inutilisables et on les plante dans d'énormes pains de tofu ou de konnyaku. Bien sûr de nos jours le festival est observé par toutes sortes de femmes qui ne sont pas forcément des couturières, mais il est sponsorisé par différentes associations de couturières et en particulier de celles spécialisées dans la confection de kimono . 
Cette année Chunichi-shimbun rapporte qu'environ 2000 personnes se sont rendues au temple Wakamiya à Nagoya et chaque année 30 000 à 50 000 aiguilles sont recueillies par le sanctuaire.

2008_p2082367.jpg






















Voir la page qui abrite la photo ci-dessus (dédié à Sensô-ji).
Repost 0
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 06:52

kouhou-nagoya.jpg



Chaque début de mois, les habitants de Nagoya reçoivent gratuitement un journal de 16 pages publié et distribué par la municipalité et qui les informent sur leurs droits, les nouveaux services auxquels ils peuvent avoir accès en matière de soins médicaux et d'aide à la personne, les événements culturels ou sportifs organisés ou soutenus par la municipalité etc... bref tout ce qui peut contribuer à rendre la vie plus aisée dans notre grande ville. 

Nagoya c'est une population de 2 239 144 habitants, répartis en 987 493 foyers qui occupent une superficie de 326, 45 km 2 . C'est aussi 16 arrondissements et une caractéristique très intéressante de ce journal est d'exister de fait en 16 versions différentes car les 4 dernières pages sont consacrées exclusivement à l'arrondissement dans lequel il est distribué avec donc toutes les informations locales qui vont des heures d'ouverture des différents services municipaux, des séances de lecture qui se tiennent à la bibliothèque d'arrondissement, des visites médicales gratuites organisées par les services sociaux de la mairie, des annonces pour les séances de vaccinations, l'ouverture des inscriptions dans les divers organismes de garde des enfants etc....(voir ici les infos de février pour Moriyama-ku)

Il y a aussi une version web (ici le numéro de janvier 2008).

Je vais profiter de quelques billets pour vous présenter quelques parties de cette publication.

Pour continuer dans la ligne de mon billet d'hier, il y a toujours une grande  place accordée aux services à la personne et autres avantages dont peuvent bénéficier les personnes âgées.On trouve quelques petites infos amusantes dans les encarts publicitaires (la publication est subventionné par la municipalité et les revenus de certaines publicités qui y sont insérées, mais seulement dans le bas de 4 pages, à raison de deux pubs par page):
dans le numéro de février, sur 8 encarts publicitaires, deux étaient consacrés à l'achat de concessions au cimetière, un à un fond de pension, deux à des organismes de crédit, un à un centre de préparation du permis de conduire, un à un cours privé pour préparer les concours d'entrée dans des écoles, collèges ou lycées privés ET finalement, il y avait une publicité pour un groupe qui propose des résidences médicalisées pour les retraités, nommées
BON SÉJOUR. C'est très courant au Japon de donner des noms français à des immeubles d'habitation. Ici il s'agit d'une société qui possède des résidences au même nom dans tout l'archipel. C'est un business qui récemment semble avoir pris pas mal d'essor car on voit ici et là se construire différentes résidences communautaires et médicalisées pour personnes âgées, ce qui permet de garder une certaine autonomie pour les personnes qui le peuvent et d'éviter le placement en maison de retraite.

La municipalité de Nagoya a décidé il y a quelque temps de faire de la ville un modèle écologique et on trouve énormément d'infos sur le recyclage. Il y a donc au milieu des pages de mini points-info ludiques et percutants:
on y présente chaque mois un moyen de faire baisser le taux d'émission de CO2. Le but annoncé est d'arriver en 2010  à une baisse de 10% des émissions de ce gaz par rapport au niveau de 1990.  Le 'challenge' de février concerne les toilettes au sièges chauffants et fonction de bidet (avec eau chaude) que l'on trouve dans la plupart des foyers  japonais.
Deux consignes sont données aux utilisateurs:
- baisser le couvercle des toilettes après usage;
- ajuster la température du siège et de l'eau en fonction de la saison.
En respectant ces deux règles, chaque foyer pourrait en un an faire diminuer de 52,2 kg ses émissions de CO2, réalisant du même coup une économie d'énergie d'une valeur de 3 400 yens.
Repost 0
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 08:57
Dans la plupart des foyers japonais trône une bouilloire - fontaine à eau chaude qui après avoir porté l'eau à ébullition  conserve l'eau à environ 98 degrés, prête à remplir les multiples théières consommées pendant la journée. 
L'on sait aussi que la population japonaise est vieillissante et que se pose aux enfants la question du maintien de leurs parents âgés valides à domicile dans des conditions maximales de sécurité et de confort. 

Il y a environ deux jours, j'ai vu dans une pub à la télé que ZÔJIRUSHI (la marque à l'éléphant trademark-zoujirushi.gif), fabricant de petit électro-ménager, avait  trouvé une réponse à cette dernière question en utilisant le fameux pot à eau chaude baptisé pour l'occasion I-POT (toute ressemblance de nomenclature avec des produits déjà connus est fortuite....hé,hé)

undefinedCe pot magique d'une contenance de 2,2 litres,  est équipé d'un système de transmission sans fil de données. Les enfants inquiets du sort de leurs parents ne vivant pas avec eux peuvent ainsi obtenir un signe de vie à partir du moment où le pot a été utilisé. Chaque fois que l'utilisateur  branche l'appareil ou se sert de la fontaine, un message est envoyé au centre de réception des données de NTT qui se charge deux fois par jour de transmettre un mail à l'abonné (l'enfant ou personne s'occupant de la personne utilisatrice) avec une liste horaire des différentes utilisations qui ont été faites de la bouilloire, complété par un rapport hebdomadaire complet consultable en ligne. 
 
Il fallait y penser!

Le service (voir la démonstration illustrée) se nomme mi-mamori  - net - service ("mi-mamoru" veut dire "prendre soin", "surveiller") et il en coûte 3 150 yen par mois avec au préalable des frais d'inscription se montant à 5 250 yen.

Repost 0
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 08:59
et ce ne sera pas à moi que vous le devrez mais au remarquable SCRAPOJAPON, le travail de Pascale qui, elle, a pu aller à Ryûsenji hier, bravant un temps exécrable. Nul doute que sa fortune annuelle est faite! en tout cas c'est mon plus cher désir.
Setsubun à Ryûsenji , un lieu de culte dont je vous ai déjà parlé, attire chaque année plusieurs dizaines de milliers de personnes et est même inscrit sur certains circuits touristiques, donc si vous habitez dans notre région, prenez date pour l'année prochaine.
Repost 0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 09:46
Pour répondre à la question de Shizuka, à cause de ma grippe je n'ai absolument pas pu aller à Ryusenji voir les manifestations en l'honneur de Setsu-bun. Pas de lancer de haricots de soja grillés nofutomaki-2.jpgn plus comme chez Marie.... juste un coup de dents dans un Ehô-maki, ces gros rouleaux de riz qui abritent 7 trésors ou autres ingrédients et que l'on trouve dans  les commerces de l'archipel ce jour-là. 
En fait c'est dans la région d'Osaka que l'on mangeait ces rouleaux pour Setsu-bun à l'époque Edo et la pratique s'est répandue dans les années 1990 jusqu'à Tokyo et plus loin!
Cette année il fallait se tourner dans la direction sud- sud-est et le truc consiste à manger d'une traite ces très gros sushi... normalement il ne faut pas les couper en morceaux pour les servir et donc on trouve dans certains commerces des tailles réduites.

futomaki.jpg





Repost 0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 08:27
Tricoter, bien sûr, et c'est pour satisfaire une commande urgente pour une personne du signe du ...lion , dont l'exécution a été un peu retardée par une grippe carabinée, que j'ai négligé ces pages (mais pas celles des autres...).

C'est un pull taille adulte et le jacquard est au dos (petite précision nécessaire).

pull1.JPG



pull2.JPG



Repost 0
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 22:55

Un tout petit billet pour informer les passionnés de BD que les ouvrages suivants sont disponibles immédiatement sur Amazon Japon (à partir de 1500 yens, transport gratuit):

the-arrival.jpg "Là où vont nos pères" (titre original: "The Arrival") l'ouvrage de l'Australien d'origine chinoise, Shaun Tan qui vient de gagner le Fauve d'or (prix du meilleur album) au
 
38 ème Festival International de la Bande Dessinée à Angoulême. Pour rappel, il s'agit d'une BD muette qui est vendue sur Amazon à 3782 yens (couverture cartonnée).








persepolis.jpg "The Complete Persepolis" de Marjane Satrapi (couverture souple, en anglais) est vendu 2389 yens.Cette édition comprend les deux volumes qui sont d'autre part vendus séparément sur Amazon-jp dans d'autres langues (l'espagnol par exemple....).












Une idée de cadeau pour la Saint Valentin et l'homme de votre vie peut-être.....
A moins que vous préféreriez céder aux sirènes du grand magasin Takashimaya et sa campagne:

                           
undefined

undefined

Repost 0
Published by Baiya - dans France-Japon
commenter cet article
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 02:56
kao_licca-activities07.gifC'est assez rare pour le souligner .... on peut en ce moment voir deux films en français à Nagoya:

La faute à Fidel de Julie Gavras (2006) et Persépolis de Vincent Paronnaud et Marjane Satrapi pourtant très récent (2007).

Jusqu'au vendredi 1er février:

-La Faute à Fidel passe au Silver Gekijo (près du commissariat de police de Nakamura-ku)
10:30 12:35
14:40 16:45
18:50~20:40

-Persépolis passe au
Fushimi Million Theater (pas très loin de l'hôtel Hilton) aux horaires suivants (variations le mardi 29):
11:00 13:35
16:15 18:40
20:40~22:25
Repost 0
Published by Baiya - dans France-Japon
commenter cet article