Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 08:45

serpent-2013.jpg

 

2013 ou l'an 25 de l'ère Heisei, c'est l'année du serpent

 

Un serpent d'eau (mizunoto, 水の弟), associé au Yin et au nord.

Repost 0
Published by Baiya - dans Le savez-vous
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 15:14

Vous connaissez?

et bien, moi pas...jusqu'à samedi dernier quand je suis allée voir cette pièce d'Olympe de Gouges mise en scène par les étudiants de la section de français de l'université catholique Nanzan de Nagoya.

Vous pouvez lire cette pièce grâce à Gallica, ICI.

Zamore et Mirza, ou l'heureux naufrage, drame indien en trois actes.

Alors que la section d'allemand de Nanzan a une grande pratique du théâtre, c'est pour la section de français une aventure très nouvelle, la deuxième année de cette entreprise en fait.

Ils avaient monté Knock l'an dernier et quand j'ai su qu'ils allaient s'attaquer à une oeuvre d'Olympe de Gouges je n'ai pu qu'admirer leur courage et surtout celui des deux enseignants qui les guident, tout cela bien sûr en dehors des heures de cours.

 

La petite troupe d'une cinquantaine d'étudiants dont environ 25 sur les planches était composée en grande partie de jeunes que je connais bien les ayant eus dans mes cours cette année ou la précédente.


Mis à part les curiosités dûes à une prononciation hasardeuse quelquefois, ils ont réussi à rendre la pièce vivante et a complètement se l'approprier. Incroyable!Zamore-1.jpg

Zamore, esclave instruit et respectueux de son maître, Monsieur de Saint-Frémont a tué le régisseur qui voulait abuser de Mirza. Accompagné de cette dernière, il est en fuite et tous deux se sont réfugiés dans la forêt.

Zamore-2.jpgmirza.jpgAlors que Zamore est allé voir s'il pouvait sauver des personnes du navire naufragé qui vient d'échouer sur leur côte, Valère, un des passagers, s'approche de leur cabane à la recherche de Sophie son épouse:

valere.jpgpuis s'écroule, terrassé de chagrin à l'idée que Sophie a disparu à jamais:

valere-2.jpgmais Zamore a réussi à extirper Sophie des débris du navire:

valere-sophie.jpgLa traduction de la pièce était projetée au-dessus de la scène, ce qui permettait à tous de suivre:

valere-sophie-2.jpgZamore avoue à Valère et Sophie la raison de leur présence dans la forêt et Sophie, émue et impressionnée par le caractère de l'esclave, décide de tout faire pour intercéder en sa faveur auprès de Saint Frémont.

 

Malheureusement on vient arrêter Zamore et Mirza......

vous remarquerez le masque de Denzel Washington portés par les 'Indiens' esclaves anonymes....quand j'ai lu la liste des acteurs avant le début de la représentation, je me suis demandée quel serait le rôle de l'acteur américain (^o^)

arrestation.jpg

Au grand désespoir de Sophie dont on va découvrir plus tard qu'elle est en fait la fille de Monsieur de Saint Frémont,  ce qui permettra à celui-ci de sauver son esclave bien-aimé d'un sort funeste....mais avant cela il y  aura de nombreuses péripéties.

madame-de-S-F.jpgDans la résidence du gouverneur, Madame de Saint Frémont, qui n'est pas la mère de Sophie et ne connait ni son nom ni son existence,  préoccupée par la mélancolie constante de son mari, lui fait avouer l'histoire qui a mené à l'existence de Sophie.

madame-de-S-F-2.jpgmonsieur-madame-deSF.jpgJeune et encore en France, Monsieur de Saint Frémont avait voulu s'unir à une jeune femme; elle est tombée enceinte avant qu'ils aient pu réaliser leurs voeux et la famille de Saint Frémont l'a exilé dans la colonie sans qu'il ait pu prendre soin de sa fille et de sa mère. Un sentiment douloureux d'abandon le hante depuis et alors que lui et sa femme actuelle n'ont pas pu avoir d'enfant.

A l'annonce de l'existence d'une fille de son mari, Madame de Saint Frémont nourrit aussitôt des sentiments maternels pour elle, ce qui va jouer en la faveur de Sophie venue demander la grâce de Zamore, puisque, sans en avoir encore la preuve, Madame de Saint Frémont voit tout de suite une possible ressemblance avec son mari .

grace-zamore.jpgMais pendant ce temps, une révolte des 'indiens' a forcé Saint Frémont à prendre les armes et diriger la mise sous contrôle du mouvement.
Le juge de la colonie veut absolument faire respecter la décision d'exécuter Zamore et Mirza, d'autant plus qu'il rend leur fuite responsable du soulèvement des esclaves.

Alors que Sophie a rejoint Valère, Zamore et Mirza pour leur annoncer la bonne nouvelle de sa fructueuse intercession auprès de Madame de Saint Frémont:

grace-zamore-2.jpgJuges et soldats arrivent pour mener Zamore et Mirza à l'échafaud:

soldats.jpgsoldats-2.jpg

Sophie qui intervient en leur faveur est également emmenée avec eux:

esclaves.jpgMonsieur de Saint Frémont arrive enfin, ce qui permet à Sophie de tenter une nouvelle intercession,

Sophie.jpg

pendant laquelle elle pense un moment ne pas réussir à sauver la vie de Zamore et Mirza:

sophie-2.jpgmais son discours enflammé permet de révéler la raison de sa présence dans la colonie et son identité:

sophie-3.jpgau grand bonheur de son père et d'elle-même:

sophie-4.jpgTous peuvent fêter dignement ces retrouvailles inespérées :

danse.jpg

en dansant sur les notes de......

 


  Oui, oui...c'est bien la Belle au Bois Dormant de Tchaikowsky, plutôt version Disney d'ailleurs....

 

Quand je parlais d'appropriation de la pièce d'Olympe de Gouges par les étudiants! ils ont réussi à créer des points comiques qui n'existaient peut-être pas dans la pièce et à alléger le message de la militante des droits de la femme sans le corrompre.Un très bon moment et pas mal d'émotion finalement.

 

Je vous laisse avec la photo de la crèche exposée comme chaque année dans le jardin de l'université:

creche.jpg

 


Repost 0
Published by Baiya - dans Education
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 09:41

Des couleurs acidulées pour célébrer victoires électorales, unions matrimoniales et servir de cadeaux pour les grandes occasions. C'est l'apanage de l'orchidée phalaenopsis ou 'kochôran' en japonais, 'orchidée-papillon' comme l'anglais 'moth-orchid'.

phalaenopsis.jpg

Ici on adore cette fleur que l'on produit en jardinerie, une spécialité en particulier de Toyohashi. La préparation des élections du 16 décembre coïncidait avec celle des cadeaux de fin d'année et le lot habituel de mariages; les pépiniéristes ont eu du mal à faire face à l'explosion de la demande.orchids.jpg

Avec une société néerlandaise, une brésilienne et trois américaines, Matsuura Orchid sont les seuls au Japon à cultiver les phalaenopsis 'Blue Elegance' et 'Purple Elegance'.

 

A Nagoya, l'annonce soudaine des élections du 16 décembre a également été un casse-tête pour Monsieur Nakamura et son entreprise de confiseries, My-Ame Kôbô. Ils fabriquent en particulier des bonbons 'customisés' selon une technique traditionnelle et entièrement manuelle qui permet de faire toutes sortes d'incrustations qui vont de personnages de dessins animés aux caractères chinois essentiels pour célébrer divers événements heureux:

bonbons-my-ame.jpg

  Succès aux examens, remerciements de toutes sortes, voeux de bonne année ou de victoire électorale....'hisshô' , victoire indispensable!bonbons-victoire

Avec le très court délai qui leur était donné, M. Nakamura déplorait ne pouvoir  fabriquer qu'environ 10 000 bonbons rouges et blancs, assemblage de pas moins de 30 morceaux différents de pâte de sucre  pour former de gros boudins d'environ 50 cm de longueur et  25cm de diamètre qui sont étirés pour réduire le diamètre à 2cm, les bonbons étant ensuite tranchés sur une épaisseur de 1cm.

 

Et pour terminer ce petit voyage éclectique dans l'artisanat original, il faut se rendre à Takayama dans la préfecture voisine de Gifu où la fabrication des 'hana-mochi' bat son plein. Utilisés pour décorer les maisons, ils sont réalisés à la main, en enfilant sur des branches de saule (yanagi), de micocoulier (enoki), sumac (nurude) etc...coupées dans la montagne, des boules de pâte de riz glutineux local, blanches ou colorées en rose. En effet, l'hiver rigoureux dans cette partie du Japon ne permet pas d'avoir de fleurs fraiches pour égayer les habitations à l'approche du nouvel an.

hanamochi.jpgDans un petit atelier de Takayama une dizaine de femmes s'affairent donc sous la direction de Madame Nakano, qui est en temps normal productrice de tomates et a 30 ans d'expérience dans la fabrication de hana-mochi; avant le 25 décembre elles vont réaliser environ 300 000 tiges fleuries de tailles et de formes différentes. De 10 cm à 3 mètres de haut, leurs produits se vendent à Tokyo, Nagoya et Osaka, dans une fourchette de prix allant de 1000 yens à quelques dizaines de milliers de yens pour les plus élaborés.


Repost 0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 16:26

Pour conjurer un peu l'air de tristesse qui flotte à l'annonce, encore!!!! de la disparition prématurée d'une connaissance, je vous présente, avec retard, le délicieux gâteau que mes filles et moi avons partagé à l'occasion de mon anniversaire. Commandé comme il se doit chez le pâtissier de Kusatsu où travaille Y. mais j'avais oublié que nous avions pris ces photos.

Un Mont-Blanc d'une légéreté délicieuse....

 

anniversaire-2012.jpg

anniversaire-2012-3.jpgyurika-moi.jpg

 

anniversaire-2012-2.jpg

miyuki-moi.jpg

yurika-anniversaire.jpg

Un très bon choix!!!!

Repost 0
Published by Baiya - dans Qui suis-je
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 04:03

Quel temps magnifique!!!! il pluviotait lors du jogging matinal mais ça y est....le soleil est au rendez-vous pour faire bronzette dans le fauteuil bleu.

toffee-soleil.jpg

et pour oublier les premières cartes nous annonçant les décès de l'année et donc nous demandant de ne pas envoyer de voeux aux personnes concernées:

deuil.jpg

Je suis allée chercher quelques légumes frais:

panier-decembre-2012.jpgDans le sens des aiguilles d'une montre,des 'tô-na' ... des feuilles d'hiver, un petit 'daikon', des patates douces, des carottes jaunes et oranges, des 'sato-imo' ....taro et de la laitue rouge.

fuyu-na.jpgdaikon-dec-2012.jpglaitue-dec-2012.jpgcarottes-dec-2012.jpgtaro-dec-2012.jpg

Repost 0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 07:52

En chemin aujourd'hui pour étoffer votre vocabulaire1

 

En effet, comme des dizaines de lecteurs du journal Chunichi de ce matin, je suis allée visiter Dôdan-tei, どうだん亭 une vieille maison traditionnelle qui se trouve dans mon quartier et est ouverte au public pendant une semaine au printemps et également en automne.

dodan-tei-entree.jpgA Dôdan-tei, ce ne sont pas les érables les héros du jour mais les 'dôdan-tsutsuji', une variété d'azalées ('tsutsuji' pour le japonais) aux fleurs en clochettes blanches, quelquefois roses, et dont le feuillage s'enflamme en cette saison. Des 'andromèdes campanulées', autrement dit une des nombreuses éricacées (famille des bruyères) que l'on trouve sous des cieux qui vont de l'Indochine à l'Himalaya.

dodan-tei-entree-7.jpg

Dôdan-tei est classé au patrimoine national. Cette maison a été construite en 1723 à Gifu pour servir de résidence secondaire à une riche famille de commerçants en céramique, les Asai (un nom de famille que l'on retrouve partout dans le quartier). C'était à l'origine une maison au toit de chaume soutenu par des arbalétriers, construite dans un style qu'on appelle en japonais le 'gasshô zukuri', littéralement 'structure aux mains jointes'.

dodan-tei-parking-2.jpgdodan-tei-parking-4.jpgdodan-tei-parking-5.jpgCôté parking le jardin explose!

En l'an 17 de Shôwa, la famille a fait transporter et reconstruire la maison à quelque pas de son emplacement actuel; elle se dressait sur 3 niveaux (le troisième niveau est celui qui se trouve normalement juste sous le toit dans le gasshô zukuri) et en l'an 42 de Shôwa ( 1967) elle a trouvé sa place définitive avec un étage en moins. Elle est maintenant la propriété de la ville d'Owari-Asahi qui s'en sert dans des buts éducatifs et il suffit de faire une demande au bureau concerné pour pouvoir l'utiliser. C'est un endroit idéal pour organiser des cérémonies du thé. La ville s'en réserve l'usage au printemps pendant la période de floraison des andromèdes puis en automne quand leur feuillage prend des couleurs brûlantes.

  dodan-tei-entree-3.jpg

  En route pour la visite, au sommet de l'escalier pavé nous attendent déjà des merveilles de couleurs:

dodan-tei-entree-2.jpgdodan-tei-entree-4.jpg

dodan-tei-entree-5.jpgdodan-tei-entree-6.jpgA l'intérieur, plusieurs petites pièces, dont une salle pour le thé; les murs sont décorés de calligraphie et ici et là sont posées des oeuvres en céramique d'une grande qualité.

dodan-tei-interieur.jpg

dodan-tei-interieur-8.jpgdodan-tei-interieur-7.jpgdodan-tei-interieur-6.jpg

dodan-tei-interieur-2.jpgdodan-tei-interieur-3.jpgdodan-tei-interieur-5.jpgdodan-tei-interieur-4.jpgdodan-tei-fenetre.jpg

dodan-tei-fenetre-2.jpg

Du salon, on peut admirer le jardin: le contraste avec les andromèdes, c'est la mousse 'polytrichum juniperum', 'sugi-goke' en japonais, qui l'opère

dodan-tei-jardin.jpgdodan-tei-jardin-2.jpgdodan-tei-jardin-3.jpgJuste derrière Dôdan-tei se trouve un des sanctuaires de l'organisation religieuse Tenri. Si vous vous rappelez, c'est là que sont hébergés chaque année les lutteurs de Ônomatsubeya.

A l'occasion de l'ouverture au public de Dôdan-tei, Tenri accueillait aussi les visiteurs qui le désiraient.

tenri-batiment.jpgtenri-batiment-2.jpgtenri-batiment-4.jpg

tenri-batiment-3.jpgShishi (le koma-inu des sanctuaires shintô) et dragon ornent le haut des piliers du portail d'entrée.

tenri-jardin-2.jpgtenri-jardin.jpgUne belle promenade en agréable compagnie, ponctuée de charmantes conversations avec de nombreux visiteurs croisés en chemin dont un adorable grand-père qui nous a donné plein de détails pour rendre notre rapide visite du sanctuaire Tenri très intéressante.

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 11:17

Ça fait des mois que ma fille me demande de lui faire des financiers...son biscuit favori, d'autant plus depuis qu'elle a goûté ceux que fait le pâtissier chez qui elle travaille le week-end; délicieux!


Alors, j'ai fait des réserves de blancs d'oeufs,

j'ai acheté les petits moules adhoc:

moules-financiers.JPG

le livre de Pierre Hermé et le sucre inverti qu'il recommande dans sa recette:

pierre-herme.JPG

j'ai fait légèrement grillé ma poudre d'amandes (je n'avais pas de noisettes...)

et confectionné mon beure noisette:

beurre-noisette.JPG

j'ai tourné la pâte et je l'ai versée dans les moules....

 

pate-financier.JPG

pate-moule.JPG

puis au four pendant une douzaine de minutes à 190 degrés:

financier-four.JPG

Pas mal du tout!

financier-fini.JPG

boite-financier.jpgMaintenant on va pouvoir se lancer dans les variantes....thé vert, chocolat blanc, framboises etc....

Repost 0
Published by Baiya - dans Cuisine
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 11:43

Pour Halloween,  au club de gym on nous avait proposé de nous décorer...euh, nous déguiser pour pimenter un peu les cours d'aérobic:

halloween-renaissance.jpg

C'est joli l'orange et noir! surtout dans la nature.

Les variétés de plaqueminiers se rangent en deux grandes catégories, les astringents et les non-astringents. Au Japon on fait sécher les premiers qui vont développer alors leur potentiel en glucose car ils sont inmangeables frais.

shibu-kaki-1.jpg

Il y a 4 ans, j'avais confectionné des "hoshi-gaki'', très facile mais un peu chronophage...

shibu-kaki-6.jpg

Les non-astringents sont consommés frais, et en fonction de son goût personnel on va les manger quand ils sont encore fermes, presque croquants ou laisser la pulpe devenir juteuse; on peut même la déguster à la petite cuillère, ma préférence...

kaki-orange.jpgCette année, les kakis étaient nombreux, grâce à la taille des arbres faite par mon voisin, je pense. Alors que je croyais que les fruits n'étaient pas suffisamment mûrs mais que je les comptais régulièrement avec une plaisante anticipation, je suis arrivée un jour dans mon potager pour trouver un bon groupe de corbeaux qui profitait d'un délicieux petit déjeuner. Le problème avec les oiseaux, c'est qu'ils picorent ici et là et vous laissent des fruits en moignons complètement répugnants!!! C'est ainsi que je me suis décidée à envelopper mes deux arbres dans des filets protecteurs et que j'ai pu en récolter la plus grande partie.

courge-etc-2012Plus nombreux que sur cette photo....\^o^/

mais c'est justement des fruits qui sont sur cette pĥoto dont je veux vous parler. En effet c'est une variété assez rare et prisée mais qu'on ne trouve pas facilement dans le commerce. Dans les variétés qui produisent des fruits comestibles frais il existe les plaqueminiers non-astringents constants à la pollinisation dont les fruits ne sont jamais astringents et sont comestibles à maturation croquants ou pas, et les non-astringents variants à la pollinisation dont les fruits peuvent être astringents jusqu'à ce qu'ils atteignent un degré de maturation physiologique. Un de mes arbres appartient à cette dernière variété et quand on ouvre les fruits:

kaki-noir.jpgIl faut que toute la pulpe soit devenue noire pour qu'ils soient comestibles, mais leur goût est vraiment particulier et délicieux.

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 07:21

On a rempli les poêles de fuel, on ramasse les feuilles mortes....on fait des semis pour le printemps prochain, fèves et pois gourmands et on profite des kakis, coings et patates douces:

automne-2.JPG

Est-ce parceque j'avais oublié de les tailler en juillet mais les fleurs de théier, c'est maintenant: de petits camélias....

 

fleur-de-the-5.jpgfleur-de-the-6-1.jpgfleur-de-the-4-1.jpg

fleur-de-the-3-1.jpget ça sent délicatement bon.

Repost 0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 11:11

Dans la préfecture de Mie à environ 70kms de chez moi on peut monter au mont Gozaisho qui est en train de se parer des premières couleurs d'automne. 

gozaisho-2012-1.jpggozaisho-sanjou.jpg

La visite de Marie-France a été l'occasion de passer une magnifique journée au grand air et de prendre le plus long téléphérique du Japon. Pour accèder au 1212m du sommet on fait 2200m en 12mns dans une petite cabine rouge.

Gozaisho-2012-2.jpg

gozaisho-2012-8

gozaisho-2012-7.jpgPour les grimpeurs il y a plusieurs manières d'escalader tout ou une partie du mont; on peut aussi faire une moitié seulement de l'aller-retour en téléphérique bien sûr. 

gozaisho-2012-5.jpg

On a un point de vue à 360 degrés duquel on peut, par temps clair, voir jusqu'au Mont Fuji, à 200kms à vol d'oiseau en passant par dessus la Baie d'Ise et l'aéroport de Centrair. De l'autre côté on admire les montagnes de la chaîne de Suzuka.

gozaisho-2012-6.jpggozaisho-2012-petitautel.jpgIl y a deux petites pistes de ski; pour l'instant des pentes verdoyantes sur lesquelles viennent se promener les bouquetins japonais, une espèce locale dont les traces étaient partout sous forme de ..... crottes.

gozaisho-2012-ski.jpg

gozaisho-2012-ski-2.jpg

gozaisho-2012-3.jpggozaisho-2012-4.jpgLe poète Bashô a un petit étang à son nom:

gozaisho-2012-basho-ike.jpggozaisho-2012-promontoire.jpggozaisho-2012-9.jpggozaisho-2012-chemin.jpgUne promenade à refaire! si les températures continuent à baisser, les deux semaines qui viennent promettent de voir toutes ces couleurs devenir flamboyantes.

Repost 0
Published by Baiya - dans Escapades
commenter cet article