Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 15:14

Vous connaissez?

et bien, moi pas...jusqu'à samedi dernier quand je suis allée voir cette pièce d'Olympe de Gouges mise en scène par les étudiants de la section de français de l'université catholique Nanzan de Nagoya.

Vous pouvez lire cette pièce grâce à Gallica, ICI.

Zamore et Mirza, ou l'heureux naufrage, drame indien en trois actes.

Alors que la section d'allemand de Nanzan a une grande pratique du théâtre, c'est pour la section de français une aventure très nouvelle, la deuxième année de cette entreprise en fait.

Ils avaient monté Knock l'an dernier et quand j'ai su qu'ils allaient s'attaquer à une oeuvre d'Olympe de Gouges je n'ai pu qu'admirer leur courage et surtout celui des deux enseignants qui les guident, tout cela bien sûr en dehors des heures de cours.

 

La petite troupe d'une cinquantaine d'étudiants dont environ 25 sur les planches était composée en grande partie de jeunes que je connais bien les ayant eus dans mes cours cette année ou la précédente.


Mis à part les curiosités dûes à une prononciation hasardeuse quelquefois, ils ont réussi à rendre la pièce vivante et a complètement se l'approprier. Incroyable!Zamore-1.jpg

Zamore, esclave instruit et respectueux de son maître, Monsieur de Saint-Frémont a tué le régisseur qui voulait abuser de Mirza. Accompagné de cette dernière, il est en fuite et tous deux se sont réfugiés dans la forêt.

Zamore-2.jpgmirza.jpgAlors que Zamore est allé voir s'il pouvait sauver des personnes du navire naufragé qui vient d'échouer sur leur côte, Valère, un des passagers, s'approche de leur cabane à la recherche de Sophie son épouse:

valere.jpgpuis s'écroule, terrassé de chagrin à l'idée que Sophie a disparu à jamais:

valere-2.jpgmais Zamore a réussi à extirper Sophie des débris du navire:

valere-sophie.jpgLa traduction de la pièce était projetée au-dessus de la scène, ce qui permettait à tous de suivre:

valere-sophie-2.jpgZamore avoue à Valère et Sophie la raison de leur présence dans la forêt et Sophie, émue et impressionnée par le caractère de l'esclave, décide de tout faire pour intercéder en sa faveur auprès de Saint Frémont.

 

Malheureusement on vient arrêter Zamore et Mirza......

vous remarquerez le masque de Denzel Washington portés par les 'Indiens' esclaves anonymes....quand j'ai lu la liste des acteurs avant le début de la représentation, je me suis demandée quel serait le rôle de l'acteur américain (^o^)

arrestation.jpg

Au grand désespoir de Sophie dont on va découvrir plus tard qu'elle est en fait la fille de Monsieur de Saint Frémont,  ce qui permettra à celui-ci de sauver son esclave bien-aimé d'un sort funeste....mais avant cela il y  aura de nombreuses péripéties.

madame-de-S-F.jpgDans la résidence du gouverneur, Madame de Saint Frémont, qui n'est pas la mère de Sophie et ne connait ni son nom ni son existence,  préoccupée par la mélancolie constante de son mari, lui fait avouer l'histoire qui a mené à l'existence de Sophie.

madame-de-S-F-2.jpgmonsieur-madame-deSF.jpgJeune et encore en France, Monsieur de Saint Frémont avait voulu s'unir à une jeune femme; elle est tombée enceinte avant qu'ils aient pu réaliser leurs voeux et la famille de Saint Frémont l'a exilé dans la colonie sans qu'il ait pu prendre soin de sa fille et de sa mère. Un sentiment douloureux d'abandon le hante depuis et alors que lui et sa femme actuelle n'ont pas pu avoir d'enfant.

A l'annonce de l'existence d'une fille de son mari, Madame de Saint Frémont nourrit aussitôt des sentiments maternels pour elle, ce qui va jouer en la faveur de Sophie venue demander la grâce de Zamore, puisque, sans en avoir encore la preuve, Madame de Saint Frémont voit tout de suite une possible ressemblance avec son mari .

grace-zamore.jpgMais pendant ce temps, une révolte des 'indiens' a forcé Saint Frémont à prendre les armes et diriger la mise sous contrôle du mouvement.
Le juge de la colonie veut absolument faire respecter la décision d'exécuter Zamore et Mirza, d'autant plus qu'il rend leur fuite responsable du soulèvement des esclaves.

Alors que Sophie a rejoint Valère, Zamore et Mirza pour leur annoncer la bonne nouvelle de sa fructueuse intercession auprès de Madame de Saint Frémont:

grace-zamore-2.jpgJuges et soldats arrivent pour mener Zamore et Mirza à l'échafaud:

soldats.jpgsoldats-2.jpg

Sophie qui intervient en leur faveur est également emmenée avec eux:

esclaves.jpgMonsieur de Saint Frémont arrive enfin, ce qui permet à Sophie de tenter une nouvelle intercession,

Sophie.jpg

pendant laquelle elle pense un moment ne pas réussir à sauver la vie de Zamore et Mirza:

sophie-2.jpgmais son discours enflammé permet de révéler la raison de sa présence dans la colonie et son identité:

sophie-3.jpgau grand bonheur de son père et d'elle-même:

sophie-4.jpgTous peuvent fêter dignement ces retrouvailles inespérées :

danse.jpg

en dansant sur les notes de......

 


  Oui, oui...c'est bien la Belle au Bois Dormant de Tchaikowsky, plutôt version Disney d'ailleurs....

 

Quand je parlais d'appropriation de la pièce d'Olympe de Gouges par les étudiants! ils ont réussi à créer des points comiques qui n'existaient peut-être pas dans la pièce et à alléger le message de la militante des droits de la femme sans le corrompre.Un très bon moment et pas mal d'émotion finalement.

 

Je vous laisse avec la photo de la crèche exposée comme chaque année dans le jardin de l'université:

creche.jpg

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Baiya - dans Education
commenter cet article

commentaires

Petit Page 05/01/2013 20:55


Baaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!


Olympe de Gouges!!!! Mais c'est chez moi, ça!!! Notre Olympe, grande poétesse occitane, et féministe, de Montauban, que l'on chante régulièrement à Tolosa!!!!


Le Petit Page, qui a l'élastique de ses chaussettes qui en a pété d'émotion!

Baiya 06/01/2013 08:42



On parle beaucoup d'Olympe de Gouges à la radio française ces temps-ci. Il faudra que je demande au collègue comment la pièce a été choisie.



Mimisan 03/01/2013 01:31


Félicitations à tous! Y compris à tes photos et ton résumé très clair d'une histoire un peu embrouillée comme on savait en faire à l'époque.

margareth 31/12/2012 19:53


C'est une très bonne idée que de nous avoir présenté les différents actes de la pièce en photos. Cela me rappelle les pièces de théâtre (surtout Molière) que jouaient mes cousins et mon frère
dans leur collège autrefois (on ne disait pas encore lycée).Les rôles de femmes étaient joués par des garçons ce qui prêtait parfois à rire ! Avec le texte projeté en japonais, je ne doute guère
que le public a dû aimer découvrir une pièce française du 18e siècle. Belle crèche classique qui paraît assez grande. Je profite de ce commentaire pour te souhaiter une bonne et heureuse année
2013.

Baiya 06/01/2013 08:39



Meilleurs voeux à toi Margareth! Oui la crèche est pratiquement grandeur nature.



marie claude 26/12/2012 17:39


Eh ! Bien ! J'aurais encore appris quelque chose ! Olympe de Gouges était bien une femme ayant épousé les idées (larmoyantes) de son époque et ce jusqu'à la fin...


Je vois beaucoup de filles-comédiennes...les garçons seraient-ils absents de la section de français ?


 

Baiya 06/01/2013 08:37



La section d'études françaises compte effectivement une majorité écrasante de filles....



will-uchan 23/12/2012 19:02


Bonjour / Bonsoir.


J'imagine le travail qui a dû être effetué pour monter cette pièce.


Chapeau bas à eux.