Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 07:47

Ce n'est pas Y-M-C-A  mais I-U-J....les nouveaux refrains à la mode parmi les futurs diplômés qui ont commencé à chercher du travail (en général au début du second semestre de l'avant-dernière année de cursus; soit en troisème année pour la grande majorité des étudiants de fac).

Les sites internet sur lesquels ils s'inscrivent leur proposent une foule de renseignements allant de la manière de remplir leur fiche de postulant, aux annales des examens d'embauche, des sujets potentiels abordés lors des entretiens à la nuance de rouge à lèvres favorisé par les examinateurs.

On y trouve aussi ces rubriques aux appellations sibylliques:

                   I-turn... J-turn... U-turn...

Le dernier, qui désigne normalement le demi-tour sur route, servira certainement de clef pour comprendre les autres.
  

Ces trois termes évoquent tous un mouvement entre les régions d'origine des postulants et leurs futures affectations professionnelles. Plus particulièrement ils décrivent un phénomène plutôt récent: le fait que beaucoup de jeunes diplômés choisissent soit directement après la sortie de l'université soit un peu plus tard de quitter les grandes villes, lieu 'historiquement' favori de la recherche d'emploi puisqu'aussi celui où ils ont fait leurs études. 

En optant pour un I-turn, J-turn ou
U-turn, on cherche avant tout un emploi en province de manière à moins souffrir du stress et du style de vie étriqué subi dans les mégapoles.




Celui qui choisit le I-turn est peut-être le plus grand aventurier des trois car il se lance dans un trajet en ligne droite de sa province d'origine vers la recherche d'un travail dans une autre région où il n'a aucune attache particulière.

Le J-turn évoque un départ de sa région pour des études dans une grande ville par exemple, puis un retour qui s'opère vers la même région mais pas sa ville ou son village d'origine.

Par contraste le U-turn est un J-turn achevé puisque la personne revient à son point d'origine!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mimisan 02/12/2009 11:27


Ah! la la ! toutes les surprises du japanglais et des mots-valises japonais...


ariana lamento 19/11/2009 20:59


oh, la!!! Ca, ca merite le cafe de ton billet precedent.  et hop! une meilleure qualite de vie!


Pascale 17/11/2009 11:18


Un article très intéressant, et des commentaires qui ne le sont pas moins.


Baiya 17/11/2009 11:59


Merci Pascale!


Petit Page 16/11/2009 15:33


Les Japonais deviendraient-ils un peu "français"...et les Français un peu "japonais"...?

Le Petit Page, qui suppose que, quand tu parles de ta fille, il s'agit de la plus grande...?
Y. ni yoroshiku!


Baiya 17/11/2009 12:02


Oui, c'est M. qui cherche du travail....mais elle a encore un peu plus d'un an pour cela. Mais j'y pense!!!! plutôt que de lui faire passer les examens
d'entrée en fac, je devrais envoyer Y. en servage :))


Azalées 16/11/2009 12:50


Ton article et la discussion attachée m'ont bien intéressé. D'abord pour cette évolution dont tu es nous parles au Japon et les appellations (cette tendance est très forte dans ma région par
exemple) et  ensuite pour ton commentaire sur les invitations chez eux de jeunes couples pour partager à la bonne franquette. C'est une chose que nous pratiquons ici très naturellement et
que je n'ai pas réussi au Japon, très difficile de garder le côté informel et de "rentrer" chez les gens. Les japonais que j'ai connu aux USA ou ailleurs à l'étranger se recevaient régulièrement
mais une fois rentrés au Japon on reprend le style "chacun chez soi"et mes tentatives ont été très laborieuses...
Bises


Baiya 17/11/2009 12:09


Les choses changent au Japon c'est indéniable. Depuis que j'habite dans ce quartier, donc près de 15 ans, je connais tout un groupe de couples de mon âge qui
régulièrement se réunissent chez les uns et les autres ou dans le parc en bas de notre petite colline pour boire et rigoler. Au début nos enfants avaient 7-8 ans; ils ont quitté les parents et
ceux-ci sont toujours de joyeux copains. Entre temps, de nouveaux jeunes couple sont venus se greffer à la petite bande. Il faut dire que dans notre quartier il y a pas mal
d'animations, journées sportives, compétitions de baseball, ping pong, randonnée, fêtes des cerisiers, matsuri local etc.... et ce sont autant d'occasions pour se réunir autour d'un BBQ et s'il
fait trop froid ou qu'il pleut d'aller se réfugier dans les maisons des uns et des autres (on est dans un quartier résidentiel sur une colline qui sur un flanc ne permet que des constructions de
maisons privatives avec jardins).
Bisous Azalées!