Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 02:45
Dit comme ça, on imagine sortie des bois une femelle échevelée et même.... poilue? qui sait....

Mais, non, ici on est au Japon et le poil indompté n'a pas d'existence légale, en tout cas pas sur un corps féminin.

Sur une 'mori-girl' (de 'mori'; forêt et 'ga-a-ru'; de l'anglais 'girl')  le poil est un élément rapporté pour se faire cocooner.

Voici la photo qui illustre un article paru ce matin dans le journal Chunichi à propos de cette nouvelle communauté partageant des goûts vestimentaires et des styles de vie bien arrêtés. 

En matière d'accessoires, la 'mori-girl' a une prédilection pour les cache-oreilles et autres objets en fourrure.
 
Elle aime les sacs avec des motifs folkloriques ou d'animaux, sacs dans lesquels on trouve toujours son appareil photo. La 'mori-girl' se balade dans la ville et prend des clichés de tranches de vie.

Elle aime la superposition de vêtements amples, les leggings aux motifs originaux et les chaussures plates à bouts ronds.

Le terme est né il y a 3 ans avec une communauté qui s'est créée sur Mixi, un site social japonais.
La 'mori-girl' préconiserait une appréhension, une connaissance de l'autre qui ne s'arrêterait pas à son apparence extérieure mais à une recherche de sa personnalité intérieure. La 'mori-girl' tient à certains principes.
Ses choix vestimentaires reflètent un caractère tranquille et nonchalant: elle aime les matières souples et douces, le style 'petite fille' ; le week-end elle est capable de partir à la recherche de trèfles à 4 feuilles.
La 'mori-girl' est une romantique qui aime lire des contes de fées et qui apprécie les moments tranquilles avec un livre dans un café. Elle est sensible à la chaleur et l'individualité qui se dégagent des objets faits main.
A Tokyo, elle fréquente le magasin
MARBLE-SUD et le café HATTIFNAT.

Elle peut s'y plonger dans ses livres d'images favoris et, comme Boucle d'Or, y manger avec une petite cuillère en bois de délicieuses douceurs réconfortantes.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Baiya - dans Mode
commenter cet article

commentaires

Alice & Peter Punk 16/12/2009 00:12



Eh bien, sur l'idée, et cette mode, je trouve les Mori Girls assez intéressantes. Mais
il est vrai que les Japonais dans leur caractère "jusqu'au-boutiste" arrivent parfois à grossir le trait et à vouloir de nouveau se catégoriser encore plus, chose qu'a su si bien leur enseigner
leur société.

Je ne connaissais pas les ladies-dansei :) Je suis ravie d'apprendre encore plus de ces choses un peu folles. Je vais aller me renseigner davantage.

J'ai pour ma part découvert cet été les dansou, ces jeunes femmes qui se travestissent en homme (disons en garçon de café) et qui accueillent une clientèle exclusivement féminine. J'y suis allée,
il n'y a rien de bien méchant derrière tout cela, juste un certain goût pour le travestissement, mais tout de même, de ce que j'ai pu voir, ces jeunes femmes travesties entretiennent le fantasme
de leurs clientes en fleuretant légèrement avec elles (avec les paroles seulement bien entendu). http://80plus1.net/index2.html

Il y a aussi les o nabe, où là, les filles sont ouvertement homosexuelles et cherchent à devenir des hommes. Il y a apparemment un documentaire de 1995, Shinjuku Boys, sur un club qui s'appelle
le Marilyn, situé dans la Golden Gai de Shinjuku comme son titre l’indique. Ce n'est pas nouveau, c'est vrai, mais pour moi qui ai débarqué il y a un peu plus d'un an, et même si je savais que le
Japon recelait des surprises, je suis toujours étonnée quand je me rends compte qu’en effet, toutes ces choses existent. http://www.dfgdocs.com/Directory/Titles/1136.aspx


Je suis vraiment fascinée par toutes les sortes de sous-cultures et je suis assez
servie ici J
Elles m’apprennent pas mal de choses sur l’être humain, et puis, en tant qu’admiratrice
du travail de la photographe Diane Arbus, forcément, je ne peux qu’être attirée par les gens un peu en marge de la société.


Je vous remercie en tous cas pour votre blog, j’ai lu quelques articles et je le trouve
fort intéressant et parfois très marrant (on est au Japon, et forcément, il y a des choses assez bizarres, et pour nous autres français, parfois assez amusantes). Votre écriture est également
très dynamique, c’est un plaisir. Vous pouvez me compter parmi vos lecteurs réguliers désormais !



Alice & Peter Punk 15/12/2009 13:05



Bonjour,

J'ai lu votre article avec attention et rajoute les deux endroits que vous citez à mon carnet d'adresse.

J'enquête en effet sur les mouvements underground et la mode venue de la rue. J'habite à
Tokyo et ai écrit il y a deux jours un article sur les Mori Girls sur mon blog (mon blog est écrit en anglais pour essayer d’avoir un lectorat plus large). Au début, je ne voulais faire de mon
blog qu'un espace réservé à mes photos mais écrire me permet également d'effectuer des recherches et me pousse à me renseigner sur ce pays qui m'accueille depuis un peu plus d'un an
maintenant.

La mode est un sujet qui me fascine et évidemment, le phénomène Mori Girl, n'est pour moi pas tombé dans l'oreille d'une sourde.

Je dirais en revue des commentaires que j'ai pu noté, qu'en effet, les adulescents ne sont pas seulement propres au Japon (si lire encore des contes de fée à mon âge, manger des sucreries, aimer
les t-shirts à motifs d'animaux et dormir avec mon ours en peluche à la tête de mon lit fait de moi une adulescente, j'acquiesce). C’est un phénomène générale, peut-être du à une société de plus
en plus stressante (qu’a-t-on du coup comme meilleur refuge que l’enfance ?). Cependant, les Mori Girls ne sont pas les seules à pratiquer ce maintien dans l’enfance ou l’adolescence, les
lolitas l’ont fait avant elle.


Mais être Mori Girl, ce n’est pas seulement cela. Ce que je trouve intéressant dans ce
phénomène, c’est le goût de ces jeunes filles et jeunes femmes pour les choses anciennes et antiques, le côté écolo (bon, c’est un peu « fashion » en ce moment, donc rien d’innovant,
mais cela se respecte), et un certain goût et retour à l’analogique (leurs appareils-photo préférés sont des appareils traditionnels [cad à film] et même pire, des Holga et Diana). Après, il y a
un certains nombres de règles que je trouve limite ridicules, mais ça, c’est le Japon, je pense que nous aurons beau faire des efforts, il y a des choses que nous ne comprendrons jamais.


Je compte en écrire plus sur les Mori Girl et si vous le désirez, vous pouvez suivre
mon blog. Je garde en tous cas un œil sur le vôtre, chère compatriote.


Bien à vous.Alice & Peter Punk


http://aliceetpeterpunk.blogspot.com/2009/12/probably-latest-and-hotest-underground.html


 



Baiya 15/12/2009 14:10


Merci pour ce long et très intéressant commentaire. Je prépare un autre billet basé sur les mori-girl. Je vais de ce pas lire votre article!

Au fait, connaissez-vous les 'ladies-dansei'? vous trouverez un billet à leur sujet sur ce blog.


eg 15/12/2009 08:45


Bea je me contenterai de quelques photos sur le net ou d'un lien...
Tiens si tu me mets le mot en japonais je peux l'écrire dans google et trouver plein d'image?
J'ai un soucis pour habiller la petite. Elle ne veux absolument pas se couvrir car ce n'est pas assez mode...résultat elle a attrapé froid...


margareth 10/12/2009 13:50


Pour répondre à ta question sur mon blog, en réalité pour Noël je ne prépare pas grand chose car je suis invitée chez l'un de mes frères. J'aiderai un peu ma belle-soeur à organiser la veillée,
mais leurs enfants seront présents et je pense que je serai surtout observatrice. Ma belle-soeur réussi toujours très bien ses décorations et sait recréer l'ambiance de Noël que nous avons connu
dans notre enfance.
Pourquoi Noël est-il surtout la fête des amoureux au Japon ?


Baiya 10/12/2009 15:05


C'est bien de pouvoir passer cette fête en famille et j'espère qu'elle sera belle pour vous tous.

Au Japon, les chrétiens sont plutôt rares et Noël est une fête commerciale. La soirée du 24 est une occasion pour demander à son amoureux(se) de sortir ensemble.


eg 10/12/2009 08:57


J'adorerais que mes filles adoptent ce style.
Sur le sujet de l'épilation franchement ça me gonfle cette tyranie et cette obsession des hommes sur le sujet des poils des japonaises. Quest ce qu'on en a à f.... de l'épilation  du maillot
ou du reste. Déja que ceux qui la réclament l'appliquent sur eux même.
Chacun fait ce qu'il veut avec son corps c'est encore la seule chose qui nous appartienne vraiment.


Baiya 10/12/2009 13:12


Si ça t'intéresse je peux t'envoyer un magazine spécialisée dans cette mode