Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 11:43

Pour Halloween,  au club de gym on nous avait proposé de nous décorer...euh, nous déguiser pour pimenter un peu les cours d'aérobic:

halloween-renaissance.jpg

C'est joli l'orange et noir! surtout dans la nature.

Les variétés de plaqueminiers se rangent en deux grandes catégories, les astringents et les non-astringents. Au Japon on fait sécher les premiers qui vont développer alors leur potentiel en glucose car ils sont inmangeables frais.

shibu-kaki-1.jpg

Il y a 4 ans, j'avais confectionné des "hoshi-gaki'', très facile mais un peu chronophage...

shibu-kaki-6.jpg

Les non-astringents sont consommés frais, et en fonction de son goût personnel on va les manger quand ils sont encore fermes, presque croquants ou laisser la pulpe devenir juteuse; on peut même la déguster à la petite cuillère, ma préférence...

kaki-orange.jpgCette année, les kakis étaient nombreux, grâce à la taille des arbres faite par mon voisin, je pense. Alors que je croyais que les fruits n'étaient pas suffisamment mûrs mais que je les comptais régulièrement avec une plaisante anticipation, je suis arrivée un jour dans mon potager pour trouver un bon groupe de corbeaux qui profitait d'un délicieux petit déjeuner. Le problème avec les oiseaux, c'est qu'ils picorent ici et là et vous laissent des fruits en moignons complètement répugnants!!! C'est ainsi que je me suis décidée à envelopper mes deux arbres dans des filets protecteurs et que j'ai pu en récolter la plus grande partie.

courge-etc-2012Plus nombreux que sur cette photo....\^o^/

mais c'est justement des fruits qui sont sur cette pĥoto dont je veux vous parler. En effet c'est une variété assez rare et prisée mais qu'on ne trouve pas facilement dans le commerce. Dans les variétés qui produisent des fruits comestibles frais il existe les plaqueminiers non-astringents constants à la pollinisation dont les fruits ne sont jamais astringents et sont comestibles à maturation croquants ou pas, et les non-astringents variants à la pollinisation dont les fruits peuvent être astringents jusqu'à ce qu'ils atteignent un degré de maturation physiologique. Un de mes arbres appartient à cette dernière variété et quand on ouvre les fruits:

kaki-noir.jpgIl faut que toute la pulpe soit devenue noire pour qu'ils soient comestibles, mais leur goût est vraiment particulier et délicieux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 19/11/2012 10:38


Frais, je n'ai jamais aimé ça, mais les "confits" (enfin, je ne sais pas exactement ce qu'ils leur font, il sosnt peut-être juste séchés!) sont délicieux, mon mari m'en a rapporté de son dernier
passage à Nagoya fin octobre.

Baiya 19/11/2012 13:02



Moi aussi j'aime beaucoup ceux qui sont séchés. C'est incroyable tellement ils sont moelleux à l'intérieur, mais c'est tout simplement le résultat de
l'exposition au grand air.