Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 06:32
 a son sanctuaire, le Kayazu-jinja (萱津神社) dans le district de Amagun (海部郡) à l'ouest de Nagoya.

La fabrication de tsukemono, ou conserves de légumes par différents procédés, dans la saumure, le son de riz, le vinaigre etc... date des temps anciens. Dans les restaurants on appelle souvent les tsukemono 'kô-no-mono',  香の物 ou 'chose parfumée', appellation qui établit une correspondance entre l'art du
kô-dô qui consiste à faire brûler des bois précieux et à apprécier les senteurs qui s'en dégagent et la satisfaction retirée par la dégustation de condiments. 
 
Quand on pratique l'art du kôdô, on dit que l'on écoute les senteurs. Pour mieux être à l'écoute, sans distraction aucune, les pratiquants de l'ancien temps se débarassaient de toutes interférences de mauvaises odeurs ou goûts qui leur restaient dans la cavité buccale en mangeant du daikon frais. Malheureusement, le daikon frais n'est pas disponible toute l'année et à la place on utilisait aussi des conserves de daikon, en particulier du daikon macéré dans de la pâte de miso sucrée . A l'origine donc le kô-no-mono ne désignait que du daikon macéré.  
En mâchant quelques rondelles de cette préparation on dégageait bien l'odorat. C'est ici que l'on réalise combien tout ce qui concerne la table au Japon est lié à l'Art en général. 

moriguchizuke-1-copie-1

Dans notre région la fabrique la plus célèbre de conserves de légumes macérés est la maison Mori-guchi  qui a une spécialité de daikon et de gourde conservés dans du miso. Il s'agit d'une espèce de daikon réservé à cet usage et qui, cru, fait près de 2 mètres de long!

Le Kayazu-jinja a donc un festival dédié aux tsukemono le 21 août de chaque année:

Dieu-tsukemono-2.jpg

à cette occasion les tsukemono préparés dans un bâtiment spécial sont bénis par les officiants Shintô et une partie envoyée en offrande au grand sanctuaire Shintô de Atsuta à Nagoya.

Partager cet article

Repost 0
Published by Baiya - dans Le savez-vous
commenter cet article

commentaires

Petit Page 24/01/2010 09:00


Le Petit Page a la pattoune sciée d'apprendre que, dès que son dos était tourné cet été, Shizuka se pliait en douze pour humer ses chaussettes!!!

Le Petit Page, qui se fera un plaisir, Shizuka, de te poster sa dernière paire, demain, avec le reste du linge sale!


Shizuka 24/01/2010 08:55


Je suggère qu'on mette aussi à bénir les chaussettes du Petit Page, dont les senteurs divines n'ont rien à envier aux Kô no mono!
La première fois de ma vie ou j'ai humé des tsukemono de daikon, j'ai trouvé que l'odeur ressemblait furieusement à celle d'une vieille serpillière...


Petit Page 23/01/2010 21:36


Faute de cerveau ( oublié à Nagoya, où il se tient au chaud, ravi, et n'a absolument pas l'intention de rentrer en midi toulousain... ), le Petit Page ne sait pas si ses chaussettes ont déjà écrit,
ici, à quel point ce genre d'article lui fait plaisir!!!

Le Petit Page, qui dévore des yeux, les mots, la photo, et se régale!!!


margareth 23/01/2010 19:50


Un légume de deux mètres de long ? Impressionnant ! C'est une racine ?


Azalées 23/01/2010 18:29


Miam miam, il est l'heure de préparer le dîner et ton article m'a mis l'eau à la bouche!
bises.