Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 11:21

 

Il n'y a pas que les aubergines qui alimentent les dictons inspirés par l'automne, même si celui que je vous avais cité est peut-être le plus connu selon une enquête dont vous trouverez les résultats ICI.


Voici un tout petit florilège:


On aimerait bien quelquefois interpréter certains signes avant-coureurs d'événements futurs:

一葉落ちて天下の秋を知る.....ichi-yô-ochite-tenka-no-aki-wo-shiru

On voit l'automne arriver aux premières feuilles du Wutong qui tombent.

 

Petit problème.....le coeur des êtres humains, lui, est souvent un peu girouette.... à contre-vent! et malgré le proverbe ci-dessus, l'automne semble être dans le folklore linguistique la saison des incertitudes émotionnelles:

 

Ah...les femmes (ces hommes....) soupirent certain(e)s:

女心と秋の空  ... onna-gokoro-to-aki-no-sora......

le coeur d'une femme est aussi changeant qu'un ciel d'automne,

affirme le dicton né à l'ère Edo....(pour décrire le coeur masculin et qui est maintenant interchangeable.


Dehors, on frissonne.......les sentiments de votre compagnon seraient-ils un reflet de cette dégringolade du thermomètre?

秋の夜と男の心は七度変わる ..... aki-no-yoru-to-otoko-no-kokoro-ha-nanado-kawaru

Comme les nuits d'automne, le coeur d'un homme change de  7 degrés

 

Signe sans équivoque que:

秋風が立つ ..... aki-kaze-ga-tatsu:

le vent d'automne se lève

avec ce jeu de mot sur 'aki', l'automne, et 'aki-ru', se lasser, il faudrait réfléchir sérieusement au moyens de raviver la flamme du sentiment amoureux

 

car pour l'instant:

天高く馬肥ゆ ... ten-takaku-uma-koyu:

le ciel (d'automne) est haut et les chevaux bien gras

Mais si, comme pour les Chinois d'antan, la saison est ainsi louée comme bienvenue après les rigueurs et la fatigue des chaleurs estivales, et que l'on a pu engranger les fruits de tous nos efforts, il ne faut pas baisser la garde et se reposer sur ses lauriers pour autant!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Petit Page 04/10/2010 22:32



Ah! Enfin ça marche! J'ai essayé, la semaine dernière de poser un commentaire entre tes aubergines, tout en te souhaitant "okaeri!", mais impossible!


Donc, me revoici! Et c'est super car, plus encore que nasu, s'il y a un truc que j'adore, ce sont les dictons, proverbes, etc...!


pachi pachi pachi!!!!


Le Petit Page, qui applaudit avec ses chaussettes ton retour et tes billets d'humour nippon!



Baiya 05/10/2010 05:43



Merci PP! j'ai un peu honte car je ne prends pas vraiment le temps de visiter les blogs des copines.



La_Tokyoïte 04/10/2010 13:55



Moi je trouve que "秋の日はつるべ落とし", c'est tellement vrai et très joli comme expression. Ca veut dire : "En automne la nuit tombe très vite (comme si on lâchait la corde d'un puit, au bout de laquelle
est accroché le seau)"... En même temps, pour nous les Japonais l'automne est la saison de la lecture... mais pas évident si j'en profiterai !



Baiya 04/10/2010 14:01



Merci pour cette suggestion que j'aurai pu intégrer à ma petite
histoire...avec la tombée de la nuit et les premires frimas on peut toujours se réchauffer...ENSEMBLE!