Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 03:11

Ou: il y  aura toujours des choses auxquelles je ne m'habituerai pas.

Je reprends mon bâton (militant???) de prof qui aimerait tellement croire que les années que les gamins passent en fac serviront à quelque chose.

Le français, il ne faut pas rêver, ce sera la chose la plus facile du monde à oublier pour les non-spécialistes que j'ai le plaisir de rencontrer chaque semaine.


Mais il se trouve que les hasards de la vie font que je dois aussi préparer un séjour d'études de 6 jours à Singapour avec une quinzaine d'étudiants et que la préparation de ce séjour se fait presqu'exclusivement par le biais de nos ordinateurs respectifs: courriels, soumission de devoirs, participation à un blog etc.... Sauf 3 rencontres non-virtuelles pour mettre au point certains aspects matériels concernant le voyage en lui-même et la participation à des rencontres estudiantines sur place.

S-pore--Riverside.3.JPG

La première de ces rencontres avaient lieu lundi dernier et il y a eu deux absents. Passons sur le détail que seul un d'eux a cru bon de m'informer qu'il ne pourrait pas venir (je pourrais aussi faire tout un article concernant le style de courriel qu'ils croient pouvoir envoyer à leur prof....de leur portable; avec un style écrit......de portable!!!!).

En fait, les deux (garçons) avait la même excellente raison pour ne pas venir.


EXCELLENTE.....pour une université japonaise.


En effet l'équipe de baseball de notre institution avait un match décisif cet après-midi là, un LUNDI, de cours; ... a priori.

Ce match étant un match de league (autrement dit SUPER important, DÉCISIF pour le classement de l'équipe), et bien voilà, en tant que prof on est obligé d'accepter l'absence. En fait, cela ne compte pas comme une absence.


En attendant, moi, il faut que je leur donne un compte-rendu détaillé de notre séminaire et surtout que je m'assure qu'ils aient bien reçu les documents très importants concernant les passeports, l'assurance, le versement des arrhes à l'agence de voyages etc.... Sachant que lorsque je leur envoie un courriel, il faut à certains plus d'une semaine pour en accuser la réception, je me fais un sang d'encre.


Vivement le 5 septembre, jour de retour de notre aventure!


Partager cet article

Repost 0
Published by Baiya - dans France-Japon
commenter cet article

commentaires

Pascale 21/06/2010 13:17



Ben oui, vu qu'une des principales questions qu'on va leur poser lors d'un entretien de recrutement sera "Et à l'université, vous faisiez partie d'une équipe de sport?" et surtout "Et vous étiez
capitaine?"!!



Baiya 21/06/2010 13:44



C'est vrai que de pouvoir jouer au baseball, tout de suite ça vous pose en GO.


Ceci étant dit, et si on ne peut pas bénéficier du piston du capitaine de l'équipe quand on était larbin, le recrutement est devenu un peu moins débile ces
dernières années: on privilégie les compétences acquises. Ici, il n'y a pas le système des stages mais entre les petits boulots et les examens de toutes sortes, ça remplit des cases du
CV.



Petit Page 16/06/2010 14:17



Coucou les Filles!!!


En France, dans le secondaire, la règle est un adulte pour accompagner 14 élèves... Parfois, il faut demander de l'aide à un parent...et il arrive que cela donne un adulte de moins, pour un ado
de plus!


Le Petit Page, qui se souvient d'un voyage en bus Dreux-Rome, puis Naples, avec 45 élèves de ZEP... à la fois bon souvenir, et excellent antidote contre les velléités d'organiser des voyages
scolaires!!!



Baiya 17/06/2010 00:01







Shizuka 10/06/2010 05:31



J'aime bien ta conclusion!^^


Tel que ça se présente, je sens que ce voyage d'études à Singapour va devenir annuel pour toi, pour le plus grand plaisir des étudiants, mais j'ai des bouffées de chaleur rien qu'à imaginer ce
que ça doit représenter pour toi comme travail supplémentaire.


 


Je suis tout de même sidérée de voir qu'ils confient 15 étudiants à un seul prof pendant 6 jours. Et si le prof a un pépin pendant le séjour, ils prévoient de faire comment?



Baiya 10/06/2010 06:26



hmmmm...l'inconscience au Japon se situe parfois dans des lieux surprenants. En tout cas le principe de précaution à du chemin à faire ici.


Il y a deux ans, tu sais dans quelles circonstances on a décidé que j'accompagnerai 23 étudiants deux jours avant le départ. A part un portefeuille oublié à
la cantine de l'université et retrouvé et un appareil photo laissé dans un taxi, il n'y a pas eu de problèmes.


Mon collègue en a accompagné une quarantaine tout seul à Taïwan l'année dernière.