Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 04:40

Les lois concernant la sécurité routière s'appliquent de plus en plus aux vélos et CE N'EST PAS TROP TÔT!

securite-2-roues.jpg

Dans notre préfecture, à partir de demain 1er avril (et ce n'est pas une blague....) les personnes en bicyclette qui seront surprises en train d'utiliser leur téléphone portable ou qui rouleront avec des écouteurs dans les oreilles (en particulier si le bruit qui en sort est fort) pourront être verbalisées et devront s'acquitter d'une amende pouvant atteindre 50 000 yens (presque 500 euros).

securite-2-roues.2-jpg.jpg (illustrations de l'article dédié du Chunichi-Shimbun - 29 mars 2012)

Les préfectures mitoyennes ont déjà franchi le pas, Gifu depuis juillet 2009 et Mie, l'année dernière, avec une amende d'un montant similaire.

Selon la préfecture de police d'Aichi, en 2011, des bicyclettes étaient impliquées dans 22,9% des accidents de la route ayant provoqué des blessures ou des morts. 80% de ces accidents sont dûs à un refus de s'arrêter aux feux ou à d'autres formes de non-respect des régles de prudence. La préfecture a aussi indiqué que ses agents commenceraient d'abord par de l'éducation avant de passer à l'application de la loi et à la pénalisation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 17/04/2012 09:11


C'est vrai qu'en rentrant chez moi à la nuit tombée au japon, j'avais toujours peur de renverser un jeune en uniforme noir à vélo sans lumière, surtout dans les petites rues! J'ai toujours été
surprise de l'absence totale de pistes cyclables alors qu'il ya tant de vélos! Enfin, c'est sans doute comme les ronds-points, ce n'est "pas adapté" au Japon...

N 01/04/2012 01:38


Le Bow Above & Kick Below est en effet particulièrement ancré dans les moeurs, codes et structures, jusque dans la langue (kenson/sonkei-go), n'est-ce pas, que ce soit du côté "citoyen" ou
policier / administratif. (Par ailleurs, il semble bien que l'article de ce journaliste malmené, séquestré et racketté à Narita fut effacé...) Probablement une seule solution à tout cela :
assécher la mer du Japon et relier Zipang au continent ; )

N 31/03/2012 20:10


Où peut-on trouver cette discussion sur les changements de la carte de résident ? Le ton a dû monter très vite... (Il y a une différence entre faire pipi dans les buissons, et sur la porte de
quelqu'un parce qu'on a la flemme de faire 50 mètres pour trouver des toilettes publiques, même pas saoul.)

Baiya 01/04/2012 01:03



Sans vouloir chipoter et pour avoir cruellement souffert de toilettes publiques à disposition en France (en ville .... s'il y en a elles ont été vandalisées
ou sont inutilisables car tellement sales), je pense qu'on a moins de raison ici de vouloir se soulager dans la rue. Bon, évidemment, ici ça ne va pas être sur la porte de quelqu'un , mais ça
c'est encore une manifestation d'incivilité bien de chez nous.


La discussion en question a eu lieu sur ma page FB. Rien dans le ton, non, mais plutôt dans l'inquiétude montante vis à vis des nouvelles mesures et puis ça
a un peu dérivé sur le comportement de la police Enfin, l'incivilité n'est pas toujours là où on pense
la trouver que ce soit ici ou en France.



will-uchan 31/03/2012 17:16


Aaah oui, voilà un truc qui m'a interpeler aussi. Comme en France, j'ai vu beaucoup de vélos sans lumières. Non qu'ils n'en possédait une, mais elle n'était pas allumée.


 


Au fait, en allant à Kobe, nous sommes tombé sur une campagne de sensibilisation des cyclistes justement. Initiative d'association ou des pouvoirs public de Kobe, j'avoue ne plus me souvenir

Baiya 01/04/2012 00:57



Vous connaissez 'zéro-no-hi' ? Je ne sais pas si c'est le cas dans d'autres préfectures, mais à Aichi, tous les 10, 20 et 30 du mois, la police et les
retraités des associations de quartier sont dans les rues entre 7h00 et 8h00 pour encourager les gens à faire attention à la sécurité routière....



N 31/03/2012 12:08


Les lois sont malheureusement lettre morte si elles ne sont pas appliquées et sanctionnées par les forces de police... La hantise de la confrontation et le mépris des règles et des autorités (du
côté de l'usager comme de celui des autorités) font que rien n'est relevé ni sanctionné. Souvenir d'un policier assis sur un muret, en plein centre d'Osaka, qui dit un vague Attention c'est
dangereux à un couple à deux sur un vélo, qui continue comme si de rien n'était. Toutes ces mères avec un gamin devant et un gamin derrière. Les vélos qui n'en n'ont rien à faire de ce qui les
entoure, qui sont sur route ou trottoir, dans un sens ou dans l'autre, selon que cela les arrange. Cela tient peut-être aussi au fait que comparativement peu de gens ont le permis de conduire, et
donc ont du mal à se mettre à la place des automobilistes ? (Je n'y crois pas une seconde.) J'm'en-foutisme général, déresponsabilisation, manque certain de jugeotte et insensibilité probable à
l'impératif catégorique kantien (savoir-vivre) ! Enfin bref, c'est toute une éducation à refaire. (Un peu comme empecher les gens de pisser contre les murs à Paris.) Et une éducation sans
pénalisation ? Et qui éduquera les agents éducateurs ? ... Encore beaucoup à dire, mais c'est l'heure d'aller bosser !

Baiya 31/03/2012 12:52



Viens par chez moi et tu en verras des mecs qui pissent sur le bord des routes...un peu partout. L'autre jour, la baba qui a le potager en face du mien s'y
est même mise dans les broussailles mais devant tout le monde (en l'occurence moi à 5 m).


Aichi, champion des accidents de la route .... dans le quartier, la police s'est un peu remuée cet hiver et on verra demain...


Dommage que tu n'aies pas lu la discussion sur Facebook concernant les changements dans la carte de résident; c'est comme les comportements inciviques, il y
a des sujets qui passionnent tellement on est agressé tout le temps et qu'on est obligé de trop accepter.