Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 00:00
Dans l'enthousiasme de ma découverte de la  'mori-girl' j'ai tenté d'explorer la littérature à ce sujet.  Elle est très présente sous la forme de divers magazines féminins, comme SPOON, mais je ne m'attendais pas du tout à la trouver en titre de ce magazine que j'adore: KIMONO-HIME (KIMONO 姫), une publication vaguement annuelle dont le numéro 9 vient de sortir et dont le but est de remettre au goût du jour le port du kimono, et en particulier le kimono d'occasion, customisé et relooké.

Kimono-hime

What's Mori Girl???? sous-titre aguicheur qui m'a fait me plonger avec plus d'ardeur que d'habitude dans les pages couvertes de somptueuses photos de kimono portés de façon délicieusement subversive.

kimono-hime-2


Et chercher désespérement la réponse bien cadrée à cette question..... reprendre le magazine recto, verso, verso, recto.....pas d'article consacré à la fameuse 'mori-girl': serait-ce uniquement ce douillet cache-oreilles ornant la chevelure de notre belle audacieuse qui justifierait le titre?
La magazine présente par thèmes des kimono pour le soir, des hakama pour les futures cérémonies de remise des diplômes universitaires.

kimono-hime-3

Plusieurs jeunes femmes nous révèlent leurs tenues favorites en fonction de la saison; il y a même à la fin du magazine quelques pages de manga mettant en scène Mirori-Hime:

mirori-hime

Toujours pas de 'mori-girl' à la silhouette vaporeuse. A y bien réfléchir, ce serait presque impensable de fusionner ce look avec la rigueur nécessaire au port du kimono.

Mais finalement pas complètement impossible.....

Ici 'mori girl' est écrit en 'romaji', notre alphabet romain et le 'mori' n'a rien à voir avec  'la forêt'. Ce 'mori' là fait référence à  盛る, une certaine abondance, luxuriance et minutie apportées à l'accessorisation des tenues en kimono par des détails tous plus charmants les uns que les autres dans les cheveux, autour de l'obi, dans l'échancrure du kimono, le sac, les gants, le couvre-chef ou le parapluie.

Et là, les deux 'mori-girls' se rejoignent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Baiya - dans Mode
commenter cet article

commentaires

Ben 11/12/2010 01:08



Les "mori girls" (si si, ce sont biens des filles de la foret), ne se croisent pas des masses au Japon depuis quelques annees(ah la la, ces francais, toujours un train de retard en ce qui
concerne le Japon). Les mori girls sont des filles qui affichent un look un peu intemporel mais cependant assez proche d'une exthetique annees 80, post babe. Les materiaux utilises sont bruts, on
recherche l'effet "fait main"(coutures apparentes, toiles grossieres...), les couleurs alternent dans un nuancier tres "country" et neutre: beige, marron, plursieurs tons de blanc. Les pays
d'influence pourraient etre la scandinavie, la campagne americaine. On trouve souvent ces filles coiffees a la vintage genre coupe Mireille Matthieu, grosses nattes. Tout sauf du gel, des meches
decolorees. Helas, comme bien souvent au Japon, c'est une mode qui passe et qui fait beaucoup rire le japonaises une fois que celle ci est obsolete.



Baiya 11/12/2010 01:50



Merci pour toutes ces explications. Vous avez peut-être lu l'article du 23 novembre 2009 précédent celui-ci? Il y avait un topo plutôt
complet sur les caractéristiques de ce look vestimentaire et qui plus est tel qu'il était extrêmement populaire (et documenté comme vous le prouverait une petite recherche médiatique)
à ce moment là.


Je pouvais le vérifier chaque jour dans mon environnement professionnel japonais. Celui qui a un train de retard n'est peut-être pas celui (celle) que vous
pensez...mais ce n'est pas surprenant. On est en 2010. Une année qui a vu la vertigineuse ascension de la marque Earth Music Ecology, dont l'égérie est, pour les jeunes japonaisies,  la quintessence actuelle de la mori-girl, Miyazaki
Aoi.





 



Agrafe 21/12/2009 17:56


Merci pour toutes ces infos très intéressantes. Je ne connaissais pas du tout cette tendance…


Baiya 26/12/2009 04:28


Merci Agrafe!


Petit Page 19/12/2009 21:11


Le Petit Page ne peut que s'incliner devant le grand intérêt de cet article agrémenté d'images fort instructives!

Le Petit Page, qui préfère ne pas révéler que, sur son yukata, doudoune fut enfilée, car ça caille à mort!!!!!!!!

PS: Le kanji "mori" de forêt est génial!!!! A-t-il un rapport avec le nom d'une station près de chez Baiya-chan...?


Baiya 26/12/2009 04:29


Moi, je suis une vraie fille de la forêt des dragons comme tu as pu constater cet été ^o^


eg 19/12/2009 07:52


J'aime vraiment beaucoup, ah si j'étais couturière!!


Baiya 19/12/2009 08:21


Je crois que ce n'est pas très difficile de faire un kimono. Que des bandes rectangulaires. Ce qui fait la beauté de ce vêtement c'est la qualité du tissu, le
placement des motifs et l'harmonisation avec le obi.


Cinnamonroll 18/12/2009 16:27


Tres intéressant post...comme tjs! lol!
Baiya, est ce que tu possèdes un vrai kimono? 


Baiya 19/12/2009 02:14


J'avais un kimono que j'ai donné, mais je n'en ai jamais porté. Disons que mon physique n'est absolument pas adapté à ce vêtement. Il faut avoir une largeur de
hanches qui ne dépasse pas trop celle de la poitrine. Le kimono est beau lorsque la ligne est bien droite et dès que l'on a la taille un peu trop marquée ou les hanches trop larges il faut rétablir
l'équilibre en comblant avec des serviettes éponges sous le vêtement...avec moi ça donnerait un infâme tonneau!!