Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 00:19
Cette discipline qui allie la virtuosité du maniement du bâton, la souplesse de la gymnastique rythmique et la grâce de la danse est extraordinairement populaire au Japon, dont les sportifs, hommes et femmes, ont raflé la plupart des récompenses mondiales de ces dernières années.
Avec le twirling bâton on est bien loin des performances des majorettes, mais c'est dans ces défilés que s'est développé ce sport de compétition.

Hier j'étais au gala des 40 ans des Nagoya Twirlers, la fédération des clubs de twirling bâton de la région. Il y avait là tout le gratin de la discipline et j'y avais été invitée par une de mes étudiantes. La plupart des universités collèges ou lycées privés à forte concentration féminine ont leur club de twirling bâton. Celui de notre université peut se targuer d'avoir un niveau honorable, grâce surtout à cette étudiante qui a participé à de nombreux événements internationaux et nationaux dans lesquels elle a obtenu des récompenses.

Elle s'est bien placée au 34ème championnat nationaux en mars de cette année. On peut l'apercevoir parmi les participants:



D'ailleurs au gala d'hier à Nagoya il y  avait un certain nombre de ces athlètes, en particulier les garçons. Car ce sport n'est pas exclusivement féminin comme je le croyais jusqu'à hier. NHK a d'ailleurs fait une émission sur le champion masculin japonais:


Pour la petite histoire, mon étudiante qui est en troisième années d'université a encore un an d'études qui n'ont rien à voir avec la discipline sportive à laquelle elle consacre la plus grande partie de son temps libre.

Et après que fera-t-elle? J'en parlais avec elle il y a quelques jours.

Sa famille possède une grosse exploitation d'élevage de vaches laitières. Mais ces parents ne sont pas très conventionnels: elle a une soeur aînée qui a choisi de partir à Tokyo où elle travaille et vit avec son petit ami.
La cadette, qui répond au prénom de Mi-umi (pour la transcription duquel ont été choisis des kanji originaux: 美海 'beau' et 'mer')  va donc prendre la relève des parents. Après une scolarité dans un collège-lycée privé féminin assez connu de Nagoya puis des études universitaires qui n'ont absolument rien à voir avec la gestion d'entreprise ou l'agriculture, il lui faut trouver un mari qui acceptera d'abandonner son patronyme; au Japon on peut ainsi 'adopter' un gendre afin de lui donner le patronyme familial et des droits sur la succession quand il n'y a pas de descendant mâle.
J'imagine assez bien Mi-umi régner sur l'exploitation et sa famille avec la même énergie qu'elle met à mener de front ses études et la compétition et cela m'impressionne!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 08/01/2010 09:06


Ah, j'aime bien comment il disent ba ton to wa ri n gou en japonais!


Baiya 09/01/2010 08:26


Il paraît que les Français ne sont pas mauvais dans cette discipline!


Petit Page 31/12/2009 15:44


Le Petit Page tient à préciser que le Petit Page a fait un triomphe aux championnats du monde de lancer de coton-tige, et que personne n'en a fait un fromage ne!

Le Petit Page, qui espère que Baiya a mis sa robe de princesse car, dans un quart d'heure, son petit pied entrera dans 2010!!! Ne glisse pas, fais gaffe à ta mâchoire! kiwo tsukette!
chuuuuuuuuuuuuuuuu! Happy New Year!


Baiya 01/01/2010 02:53


Attention à ne pas te retrouver avec le coton-tige dans l'oeil ou le nez!!!!!

Bonne année Petit Page. On t'attend encore cette année.


ariana lamento 29/12/2009 20:05


et toi?  tu t'en sors comment avec le twirling baton?

J'ai pas trouve de video de toi sur youtube...


Baiya 01/01/2010 02:54


As-tu bien cherché Ariana???? :))
Tu devrais savoir comme je manie bien le bâton....


kiji 28/12/2009 13:44


Salut Baya,

En effet, on est bien loin des majorettes... bien que pour un garçon ce terme évoque plus la marque de petites voitures de mon enfance ;)

Je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année!


Azalées 28/12/2009 08:06


Beau programme pour Mi-umi ! Je pensais que les vaches laitières ne se trouvaient  qu'à Hokkaido! On n'en voit pas beaucoup dans la campagne japonaise, ce n'est pas comme ici:)
Bises