Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 12:42
Chaque famille japonaise a son insigne ('kamon'), décliné en différentes versions et ainsi partagé avec d'autres clans.

 On retrouve cet insigne par exemple sur les kimonos de cérémonie des femmes de la famille et, bien sûr, sur la pierre tombale de la sépulture familiale.
C'est donc à l'occasion de la préparation de notre lieu de sépulture que j'ai appris que le nôtre représente un oxalis ('katabami' en japonais) transpercé par un sabre, le tout inscrit dans un cercle, 'maru-ni ken-katabami'. En fait, mes beaux-frères sont restés muets lorsque je leur ai demandé quel était l'insigne de la famille.... il le savait probablement, mais c'est ma belle-soeur qui a pu me donner le nom exact et surtout préciser le fait que ce n'est pas un oxalis simple.  Cela tombait bien nous étions dans le cimetière pour jeter un coup d'oeil à la concession funéraire et plusieurs familles à quelques tombes de là avait le même .....

En fait, on parle souvent des dix insignes les plus courants, qui représentent en majorité des fleurs, mais il y en aurait 241 déclinés en 5116 variations.

Comme beaucoup d'entre vous le savent, il y a en japonais des unités que l'on accole aux nombres pour compter les choses, en fonction de la forme de ces choses souvent. En ce qui concerne la superficie d'un terrain, on compte normalement en 'tsubo' ce qui fait environ 3,306 mètres carrés, soit approximativement deux tatami.
Dans la région du Kantô, la superficie d'une concession funéraire est évaluée en 'tsubo', mais dans le Kansaï, on nomme cette unité 'seichi' ou 'terre sacrée'. De plus pour un cimetière, un 'tsubo' ou  un 'seichi' ne fait qu'un demi-tatami, mais dans les grandes villes on trouve en majorité des carrés de 90cm de côté.
La nôtre sera un peu plus 'spacieuse', puisqu'elle fait 1,2m de côté!











































Partager cet article

Repost 0

commentaires

margareth 29/06/2009 09:22

Un article très intéressant sur des pratiques que nous ignorons (moi tout au moins !)

Petit Page 27/06/2009 22:23

A chacun son unité... Qu'elle soit d'aire, de longueur, ou familiale... ( petite autocensure... Les commentaires ne se prêtent pas aux longs discours, et c'est tant mieux! )Le Petit Page, qui a cru comprendre "eau limpide"...? ... et aime qu'il y ait du signe et du sens dans mots et noms! ( PS: le PP est une minuscule bébête qui démange, grattouille la tête, mais qui est très sauvage, canines et poils hérissés!!!! )

Mitsue 27/06/2009 20:43

Cet article est très intéressant. J'ai d'ailleurs retrouvé celui de Maître Noro avec qui j'ai pu pratiquer le kinomichi (une varaiante de l'aikido). C'est le 4eme en partant du bas de la colonne tout à gauche. Si je me souviens bien cela représente une fleur de lotus.