Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 14:08
On parle beaucoup en ce moment d'une des composantes de l'écriture japonaise: les 'kanji' (ou caractères d'origine chinoise), dont l'apprentissage est renommé difficile.
En fait, une des questions les plus souvent posées par les Japonais aux étrangers qui semblent avoir des connaissances dans leur langue est, me semble-t-il:
- "Et vous pouvez lire les caractères chinois???? (les fameux 'kanji')"

Cette question pourrait d'ailleurs s'adresser à nombre de Japonais eux-mêmes et pas des moindres puisque notre Premier Ministre, Monsieur Aso, a été à plusieurs reprises pris en flagrant délit d'inaptitude à lire correctement certains mots de ses discours.

Il n'y aurait donc plus de honte à avouer une maîtrise limitée de l'écriture locale.....mais quand même,..... quand on ajoute dans la même phrase que cela fait 20 ans qu'on profite du pays????? ça ne fait pas sérieux tout ça!
Alors, de temps en temps, je me dis:
"Et si tu passais un petit examen de japonais pour évaluer tes connaissances?"
J'ai un éventail impressionnant de manuels variés destinés à me donner envie de le faire, mais autant vous dire que jusqu'à présent mes velléités sont restées.......lettres mortes!
et  je rumine mes remords face à mon manque de persévérance. 

Pour remédier à cela il y aurait le Kan-Ken (Nihon-kanji-nôryoku-kentei), autrement dit le test d'évaluation des connaissances en kanji. Au Japon, il y a des tests pour évaluer toutes sortes de connaissances, de l'histoire locale au niveau d'anglais en passant par les films d'animation, la coordination des couleurs, la météorologie, la commercialisation des serviettes éponges.....

L'organisation de cet examen payant, à 12 niveaux, est le fruit du travail d'une société privée mais le Kan-Ken est devenu au fil des années une évaluation de compétences très prisée et surtout reconnue par le Ministère de l'Éducation.
Lors de la première session en 1975, il y  avait 670 candidats: les trois sessions anuelles de 2007 en ont comptabilisé  2 716 711! A chaque session, on peut se présenter à un maximum de 4 niveaux différents. Certaines personnes passent et repassent l'examen, même après l'avoir réussi, rien que pour le plaisir de s'entrainer.
Depuis 1995, chaque 12 décembre, 'jour des kanji'  , la société organisatrice, basée à Kyoto,  annonce et fait calligraphier en grande pompe dans l'enceinte du Temple Kyomizu, le 'kanji de l'année' . En 2008 c'était :

                                                                 ou 'changement'

Et voilà que le Ministère de l'Éducation a tapé un grand coup de poing sur la table car, malgré de nombreux avertissements de sa part, il semblerait que la société organisatrice n'ait pas encore expliqué de manière convaincante certains usages des énormes gains dont elle a bénéficié.  Rien que pour l'exercice 2006-2007, le chiffre d'affaires de la société se monterait à : 1 milliard 540 millions de yens.
En fait l'organisation regroupe un nombre de sociétés diverses dont les activités vont de l'administration des examens à la publication d'annales et autres manuels  d'apprentissage. A la tête de toutes ces structures, deux hommes: un Monsieur Okubo et son fils....on parle d'argent détourné à des usages pour le moins privés: magnifique propriété à Kyoto, concession funéraire etc...
.

Et voilà, cette année, au moins,  j'ai une bonne raison pour justifier ma grosse paresse: je ne vais quand même pas payer le privilège de passer un examen afin qu'un monsieur s'offre une stèle funéraire de luxe artistiquement calligraphiée!!!!!!!


Vous pouvez relire un billet au sujet de la manière dont on attribue une appellation homologuée à certains jours du calendrier. Cette pratique est régie par la société des jours commémoratifs du Japon.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Petit Page 29/08/2010 14:31



Bon, alors, si on récapitule, le Petit Page doit connaître...12 kanjis...? 15? 16,2???


Un peu plus que l'an passé! 20 ou 25? Va savoir!


Voyager seul(e) au Japon, et dans des endroits où l'anglais, et "notre" alphabet, ne sont pas ( ou presque ) pratiqués est un excellent apprentissage!!! Il est alors obligatoire de se concentrer
et de faire attention, pour ne pas déranger trop souvent des personnes nippones susceptibles de sauver!


Le Petit Page, qui, cette année, fit beaucoup de progrès en numération...au point de détecter, à l'oreille, que Copine Shizuka avait gagné à la tombola du Matsuri de son quartier! ( OK, Shizuka
est un être ignoble qui ignora les gestes desespérés de PP faisant YES! We ARE ZE WINNERS!, avec le poing serré! )



Baiya 30/08/2010 04:52



Calculons....encore une trentaine d'années à trimbaler ton minois sur  les chemins japonais.... une soixantaine de kanji par an et tu seras à peu près
au niveau standard minimum; sur deux semaines intensives, ça fait ...... 4 caractères par jour. Me dis pas que t'es pas cap!



Alexandre 26/08/2010 15:08



Connaitre les kanji ça laisse reveur !


J'ai déjà du mal avec les hiragana...


 



sissi 16/02/2009 13:41

Je n'avais jamais entendue parler du Kanji jusqu'il y a peu alors que je faisais une recherce de tatouage, je suis tombee sur Modele Kanji, j'avais trouve les "signes" Blessed witn many children pas mal du tout et tres appropries!

Marie en Arizona 13/02/2009 18:31

@ Ariana: merciAux autres: 23 pour moi.

Montana 13/02/2009 14:47

J'ai obtenu 25/40 au test d'Ariana (la tehon). Et toi, Baiya, tu as obtenu combien ?

Baiya:0091: 14/02/2009 00:13


Moi, j'ai eu 31 mais vu que je suis censée enseigner le français, c'est la honte!!!!!!