Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 07:39
Non, pas des monstres de poche!

Mais des ' monster parent ' (mo-n-suta-a  pe-a-re-n-to), création linguistique 100% japonaise pour décrire des propriétés effrayantes non-réservées aux géniteurs de nos têtes brunes mais aussi au voisinage spécialiste des plaintes abusives et des demandes irraisonnables.

Les institutions scolaires du Japon considéreraient que 9% des plaintes ou problèmes que les écoles primaires et les collèges ont à traiter(3% dans le cas des écoles maternelles, 15% en ce qui concerne les lycées, 13% pour les établissements pour enfants handicapés) proviennent de parents ou de personnes du voisinage dont les exigences dépassent les limites de la raison ou tout simplement du savoir-vivre en société.

Le terme ' monster-parent ' dont la signification recouvre en partie celle des termes anglais de
helicopter parent ou autres 'curling parenthood' est apparu dans les média il y a quelques années à la suite, en particulier,  du retentissement dont ont bénéficié les recherches d'un professeur de l'université d'Osaka, Masatoshi ONODA, spécialiste par ailleurs du système éducatif français.

Cela va du parent qui exige que son enfant soit placé dans la même classe que son meilleur ami, ou au contraire, expliquant qu'il ne s'entend pas avec tel parent, qui demande que leurs enfants soient séparés....du parent qui, furieux que son enfant se soit vu confisqué son portable, voudrait que l'enseignant responsable lui rembourse la période pendant laquelle l'appareil en question n'a pas été utilisé par son propriétaire..... d'un autre qui insiste pour que son enfant se rende à l'école en empruntant un chemin qui n'est pas celui décidé et donc surveillé par l'établissement.....

et quand ce ne sont pas des parents, c'est le voisinage qui s'y met avec le monsieur (ou la dame) qui vient se plaindre que les fleurs du cerisier de l'école ont souillé le capot de sa voiture ou que les enfants font trop de bruit à la récréation......

Grosse cause de stress pour les enseignants dont la cause commence à être entendue puisque l'on a annoncé à Tokyo il y a deux jours la création, à partir de l'année prochaine, de cellules spécialisées, composées de psychologues, avocats ou policiers à la retraite qui serviraient de médiateurs et éviteraient les affrontements frontaux entre les plaignants abusifs et les institutions scolaires.

Personne ne dit s'il va aussi y avoir des brigades dûment équipées et chargées de discipliner les ' monster children ' qu'on accuse déjà  ces parents d'avoir produits!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Naheiti 02/05/2010 05:25



Je trouve vos articles sur les pratiques culturels, et surtout linguistiques vraiment bien écrits et intéressants! cette connaissance de la langue m'impressionne vraiment, en particuliers en ce
qui concerne les expressions et néologismes récents, qui ne sont pas toujours faciles à saisir!



Baiya 02/05/2010 06:56



Naheiti, merci pour vos commentaires. Vous êtes le gérant de ces studios à Okinawa??? Comment vont les affaires? En ce qui concerne le japonais, je n'ai
aucun mérite....je suis ici depuis fort longtemps: au contraire, j'ai quelquefois honte de mon mauvais niveau.



ariana lamento 26/11/2008 17:31

on devrait me donner un prix, à moi, alors...

cocole 21/11/2008 07:59

ah, quelle plaie cette manie de mettre des étiquettes sur les gens, on est classé, bons ou mauvais, oiu bizarres, mais on est tous un peu tput ça, suivant les circontances!
bisou et bonne journée

Gaspard de Coligny 20/11/2008 15:11

Ou les journalistes qui feraient gober n'importe quoi a n'importe qui, parce que dans le genre reporting outrancier, non verifiable. Et qui deborde du cadre de culpabilisation des parent en s'attaquant aussi au voisinage, la on fait pas mal... C'est la meme equipe qui a trouve les armes de destruction massive en Iraq ?

Pour le coup du portable... j'ai encore plus juteux, a Okazaki, ville celebre pour ses kidnapping il y a quelques mois. Les eleves (petite classe) jouaient a declencher les alarmes anti kidnapping sur les cartable des petits copains. Consequence. Interdiction de porter lesdites alarmes a l'ecole. Ca s'appelle s'attaquer aux symptomes... Les docteurs sont aussi tres doues pour ca... vus qu'en general c'est tout ce qu'il savent faire...

scrapojapon 20/11/2008 12:04

Je me demande ce qui m'a failt le plus rire: les parents qui exigent le remboursement de la période correspondant à l'impossibilité d'utiliser le portable pour cause de confiscation ou la dame irritée par les fleurs de sakura sur le capot de sa Toyota (au moins quinze jours par an!)