Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 13:21
Mais oui, cela existe dans ce pays où on a longtemps préférer jeter que recycler; mais les comportements changent comme en atteste le nombre grandissant de magasins de vente de meubles recyclés par exemple. A l'école primaire de mon quartier, les restes des repas étaient donnés à un éleveur de porcs qui venait chaque jour les chercher avec sa petite camionnette. Certains convenience stores proposent à leurs employés les invendus périssables.
En fait la Banque alimentaire japonaise se présente sous la forme d'une organisation à but non-lucratif, Second Harvest Japan.
Selon cette organisation, près de 15% de la population japonaise vivraient sous le seuil de pauvreté et cela veut dire évidemment dans la précarité alimentaire. On parle depuis quelque temps des travailleurs pauvres mais ce genre de statistiques ne font pas encore les grands titres des journaux....SAUF qu'aujourd'hui aux informations de la soirée sur la chaine CBC, il y avait un reportage concernant les activités de Second Harvest qui envoie chaque mois un camion à Nagoya.
Vous pouvez participer à votre niveau et aider Second Harvest! Tous les renseignements sont sur leur site.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gaspard de Coligny 18/11/2008 10:08

Mouais... est ce que c'est vraiment aux particuliers de compenser l'incurie et l'incompetence de l'etat...

cocole 18/11/2008 08:55

heureusement qu'il y a des bonnes volontés pour aider son prochain!!bise et bonne journée

Gaspard de Coligny 17/11/2008 17:37

Mouais... je suis hyper mefiant des organisations pseudo caritatives japonnaise.Y'a 2 ans quand on a demenage dans la clinique j'ai contacte la croix rouge pour faire un peut de place. J'ai sur les bras une 10 aine de lit d'hopitaux circa 1980, feraille indestructible. Des lits pour nouveaux nes de maternite, pareil, feraille emaillee indestructible, un table d'accouchement, une table d'osculation gyneco et une couveuse qui n'a jamais servit (donc juste a changer les tuyaux du systeme d'humidification et verifier l'unite de chauffage et c'etait bon pour reprendre du service). Le tout est d'une qualite incroyable, meme une bete pompe a lait maternel (breast pump) pesait 20 kg etait avec une moteur triphase industriel relie a 2 pistons en acier machine via une visse d'archimede, le tout sur roulement a bille. C'est le genre de construction que tu t'attend a voir pour un sous marin nucleaire.Je sais que en France la croix rouge aurait tout pris avec le sourir dans la journee et que ca serait deploye plutot rapidement. Ici, je me choppe une traductrice de la mairie pour les appeler. Reponse: desole, non merci on prend que les donations en argent. La traduc a refuse de traduire quand je leur ait demande si  il se foutaient pas de ma gueule. Mais apparament non. Faut dire que se payer des soiree dans des bar a hotesses, c'est plus facile avec les donations en liquides...Depuis je me limite aux dons pour les chiens d'aveugle ou de secour. Tant pis si ca vas dans les poches des money-money russe... En general le clebs a une bonne bouille...

Baiya:0091: 18/11/2008 08:34


Eh, oui, malheureusement au Japon il n'y a souvent que le fric qui marche....