Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 14:25
Habitant la préfecture d'Aichi, on nous rappelle régulièrement que le nombre des morts sur la route dans notre préfecture n'a qu'un rival, celui de Hokkaidô. Triste record.... que la police essaie de faire baisser au niveau national avec un certain succès depuis quelques années (baisse d'environ un tiers en dix ans) et en particulier grâce à la très grande sévérité devenue de mise depuis l'année dernière pour la conduite en état d'ivresse.
Ainsi pour un taux d'alcool compris entre 0,15mg et 0,25mg par litre, on risque jusqu'à trois ans d'emprisonnement et plus de 500 000 yens d'amende, un retrait de 6 points du permis, au-dessus de 0,25mg, un retrait de 13 points. Pour une conduite en état d'ivresse avérée ou sous l'emprise de la drogue, le nombre de points retirés est de 25,  on risque jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et plus de 1 million de yens d'amende. En fonction de l'historique de ses amendes, points perdus ou nombre de suspensions de permis, on peut évidemment se voir retirer son permis pour une période qui peut aller jusqu'à 5 ans. Les personnes qui accompagnent en connaissance de cause des conducteurs en état d'ivresse peuvent également être punies; 2 à 3 ans de prison, des amendes allant de 300 000 à 500 000 yens.
Une autre catégorie d'infraction est le délit de fuite; la sévérité des peines a été doublée récemment et on risque jusqu'à 10 ans d'emprisonnement et plus d'1 million de yens d'amende.

Depuis quelque temps j'entends sur ma radio française favorite une pub de la sécurité routière visant à encourager des comportements qui vont permettre de faire diminuer le nombre des morts sur la route; la pub en question se terminent par l'énoncé de ces statistiques terribles: 13 morts sur les routes françaises chaque jour et 300 blessés.....
Ce qui m'a fait me questionner sur la réalité de la situation au Japon, pays dans lequel on a l'impression que le comportement des automobilistes est moins dangereux, pour une raison, entre autres, que l'on roule beaucoup moins vite. Une impression qui est la réalité? Oui, apparemment.
On trouve sur le site de l'IRTAD des statistiques qui permettent de comparer les situations des différents pays en fonction de leur population, la longueur de leurs réseaux routiers et le nombre de victimes d'accidents rapportés à ces deux données. En 2006 pour la France le nombre de tués aurait été de 7,7 pour 100 000 habitants, 5,7 au Japon. Le Japon a une population qui est le double de celle de la France, dont la superficie est de 1,5 celle du Japon;  mais et c'est fort intéressant la longueur totale du réseau routier français était de 1 000 960 kms en 2006, celle du Japon de 1 192 972 kms.

Partager cet article

Repost 0

commentaires