Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De passage...

Bonjour!

Bienvenue sur ce blogue dans lequel je vous propose des coups d'oeil éclectiques, au fil de mes humeurs et de mes occupations, des vignettes sur la société japonaise, une incitation au voyage virtuel, j'espère, mais aussi un outil d'adaptation pour ceux qui franchissent le pas et viennent nous retrouver ... à Nagoya!

 

 

Retour à la page d'accueil

2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 14:32
Si je vous dis :
"azuki" et "seki-han" vous comprendrez tout de suite mieux ce titre!

Quand il s'agit de marquer un heureux événement, quoi de plus japonais que le riz cuit avec de petits haricots rouges "azuki" dont les couleurs sont tellement auspicieuses: 

seki-han.JPG 


Il s'agissait bien sûr de fêter le succès de notre équipe de baseball favorite, les Dragons (qui vont d'ailleurs défiler le 17 novembre à partir de 10h15 de la gare de Nagoya au parc de Hisaya-Ôdori: avis aux amateurs!)

Bon, trêve de plaisanterie....!

azuki-1.JPG 



En fait il s'agit de nos premiers haricots récoltés cette année, et voilà la véritable raison de se réjouir, n'est-ce pas? 
Le "seki-han" se cuisine normalement avec du riz glutineux (et à la vapeur au feu de bois dehors..... comme je l'avais goûté pour la première fois préparé par ma belle-soeur), lui-même un ingrédient culinaire auspicieux.
Je l'ai fait avec une variété appellée Hatsushimo, qui provient de la préfecture de Gifu, juste à côté. C'est un riz qui a pour caractéristiques des grains très longs et le fait de ne pas être aussi collant que d'autres variétés (cette qualité de "nebari", collant, est un élément important dans l'évaluation d'une variété de riz). Je l'achète à la coopérative agricole et le fait polir à 70%, donc pas complètement blanc.

J'ai lavé les haricots puis les ai fait blanchir environ deux minutes, ai jeté seki-han-kama.JPGl'eau et les ai fait cuire à nouveau dans une nouvelle eau jusqu'à ce qu'ils soient un peu tendres (mais pas complètement cuits). Je les ai laissé refroidir dans leur eau de cuisson.
Au moment de faire cuire le riz, j'ai ajouté les haricots et suffisamment d'eau de cuisson (teintée en rose par les haricots) pour la quantité de riz.
C'était vraiment très bon!
J'avais mis un peu de sel à la cuisson, mais normalement on saupoudre le riz cuit avec du sel en grains moyens et du sésame noir juste avant de le consommer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Baiya - dans Cuisine
commenter cet article

commentaires

Laurent 30/12/2007 10:54

ça ressmble vaguement à de la cuisine réunionaise le riz et les haricots!J'ai voulu acheter une boîte de harcots rouges un jour au supermarché mais en ouvrant la boîte je me suis rendu compte qu'il s'agissait en fait de pâte de haricots sucrés...

Baiya 30/12/2007 13:06

Merci pour tous tes commentaires! Tu es réunionnais? Je te demande ça parceque j'ai vécu à Madagascar dans ma jeunesse....  Oui, les expériences alimentaires hasardeuses au Japon, elles sont nombreuses! Moi, mon grand problème ici c'est que tout est sucré.... du pain aux sauces en tous genres, même les légumes sont sucrés (les choux, les navets etc....).